Baromètre Matin Libre (du 28 Décembre 2018 au 03 Janvier 2019)

503

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

EN HAUSSE

Sacca Lafia, Misp

On dit souvent que l’insécurité zéro n’existe nulle part au monde. Pendant les périodes de fête, il y a eu quelques cas de braquages. Mais dans l’ensemble, les Béninois ont fêté dans la quiétude. Il y a eu également moins d’accidents de circulation. Le mérite revient certainement au 1er flic, le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique.

Marie Odile Attanasso, Mesrs

Bien que l’acte administratif matérialisant la décision portant rétablissement des 21 étudiants exclus de la Flash/Uac n’ait pas été rendu public, la nouvelle reste un soulagement. Fortement critiquée au sein de la communauté universitaire pour des réformes non inclusives et inopportunes, le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Marie-Odile Attanasso et les autorités décanales posent ainsi un acte rassurant.

Boni Yayi, ancien président

Quel coup politique que celui du 1er janvier dernier. Alors que son nom est associé à tort ou à raison à Icc-Services gate dont le procès est en cours à la Criet, la rue du domicile de Boni Yayi était bondée de monde ce 1er janvier. Les partisans de l’ancien président sont allés lui présenter leurs vœux de nouvel an à son domicile à Cadjèhoun. Que cela soit spontané ou non, c’est un acte politique à ne pas prendre à la légère.

Kassa Mampo, Syndicaliste

Le secrétaire général de la Cstb est le seul qui tient encore un langage ferme face au pouvoir de la rupture. Vendredi dernier, lors de l’hommage rendu à l’ancien secrétaire général Gaston Azoua, Kassa Mampo n’a pas aimé le discours d’hommage de la ministre de la fonction publique Adidjatou Mathys. Il a condamné cette hypocrisie qui consiste à dire du bien des personnes décédées par ceux qui les ont le plus combattus.

Fanicko, Artiste

2018, c’est l’année de la consécration pour l’artiste Fanicko. Après le trophée spécial « Artiste international » reçu au Burkina-Faso, c’est le Bénin qui honore le protégé de Blue Diamond à travers « Bénin Top 10 ». Fanicko a reçu en effet le 28 décembre dernier le trophée du meilleur artiste de l’année.

EN BAISSE

Mahougnon Kakpo, Mestfp

C’est le silence qui plane autour de l’évaluation intellectuelle et pédagogique des enseignants du secondaire depuis un moment. Le ministre de l’enseignement secondaire, technique et de la formation professionnelle, Mahougnon Kakpo va-t-il revenir une fois encore sur sa décision. En attendant, la reprise des activités académiques après les congés de fêtes de fin d’année, est prévue pour lundi prochain. Peut-être que la question refera surface et le ministre devra bien faire face à de la résistance.

Adidjatou Mathys, Mtfp

La ministre du travail et de la fonction publique a rendu un hommage très élogieux à l’ancien secrétaire général de la Cstb Gaston Azoua. Tous ceux qui étaient aux obsèques n’ont pu s’empêcher de se souvenir de la rencontre entre Boni et les secrétaires généraux. Rencontre au cours de laquelle sur insistance de Gaston Azoua, Adidjatou Mathys, alors ministre des finances, a déclaré que Boni ne percevait pas de salaire. De quoi vit-il alors s’était interrogé Gaston Azoua.

Augustin Ahouanvoebla

L’ancien protégé de Me Adrien Houngbédji devenu fou amoureux de la rupture a fait une tonitruante sortie politique cette semaine. Voulant justifier les raisons de son désamour avec le Prd et son adhésion à l’Union progressiste, Augustin Ahouanvoebla a affirmé que c’est Patrice Talon qui, depuis 15 ans, est le principal bailleur des partis politiques et qu’il a lui-même pris au nom du Prd chez Patrice Talon 400 millions lors des dernières législatives.

Laurent Tossou, Dg/Sbee

L’énergie de la Sbee est de plus en plus instable ces derniers jours. Alors que le Dg Laurent Tossou avait rassuré de la disponibilité de l’énergie en plein temps lors des fêtes de fin d’année, il a été enregistré dans plusieurs localités des coupures de courant le 31 décembre et le 1er janvier. Cela s’est poursuivi jusqu’à ce jour à Cotonou où la coupure dure des heures.

Dona Jean-Claude Houssou, Mem

Le ministre de l’Energie et des mines est le premier concerné par les coupures intempestives de courant ces derniers jours. Alors qu’on a promis aux populations une autonomie énergique, c’est plutôt la psychose des délestages sauvages du passé qui s’installe dans les pensées. Il faut que Dona Jean-Claude Houssou trouve une solution.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite