Décryptage des messages du chef de l’Etat : Talon a oublié la presse

418

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La consolidation de la presse ne fait pas partie des préoccupations du Chef de l’Etat. Il l’a démontré à travers les derniers messages officiels qu’il a adressés à la Nation.

Patrice Talon utilise la presse pour faire son image et pour faire la propagande de son régime. Plusieurs médias sont mobilisés pour relayer les actions du Chef de l’Etat au jour le jour. Mais curieusement, lors de son discours sur l’état de la Nation et son message de vœux au peuple, le président de la République n’a rien dit sur cette presse ; une profession qu’on présente comme le quatrième pouvoir dans toutes les démocraties. Evidemment, il aurait du mal à s’étaler sur la situation de la presse nationale. Au Bénin, c’est en effet l’une des professions ayant connu de grands chocs ces dernières années. Manipulés, malmenés ou encore harcelés, les journalistes béninois travaillent dans un environnement difficile. Depuis l’avènement de la Rupture, il est noté sinon la restriction  de la liberté de presse, du moins des tentatives de bâillonnement de la presse. Les antennes de la radio Soleil Fm sont toujours brouillées, Sikka Tv est pratiquement fermée au Bénin et le quotidien La Nouvelle tribune est interdit de parution jusqu’à nouvel ordre. Dans le traitement de l’information, les professionnels des médias évitent d’évoquer certains sujets de peur de s’attirer la foudre des organes de régulation. Mais pour le Chef de l’Etat, tout semble aller bien dans le meilleur des mondes. Le démocrate Patrice Talon ignore que la presse est déstructurée ou de plus en plus mise sous contrôle. Son attitude montre qu’il n’existe pas sous la Rupture de perspectives meilleures pour cette profession qui produit de devises pour l’Etat et qui permet à plusieurs centaines de jeunes béninois de sombrer totalement dans la précarité ou le dénuement. Au Bénin de la Rupture, il faut le souligner, l’indépendance et la survie de la presse sont menacées.

Mike MAHOUNA  

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite