Projet de Fawe-Bénin au Lycée des jeunes filles de Ouidah : Du football féminin pour améliorer le droit à la santé sexuell

765

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le Forum des éducatrices africaines (Fawe/Bénin) s’investit davantage, à travers des actions concrètes et innovantes, dans la promotion du droit à la santé sexuelle des jeunes filles. Officiellement lancé à Ouidah, le Projet “le football féminin pour l’amélioration du droit à la santé sexuelle et reproductive chez les jeunes filles au Lycée de Ouidah“ vise à renforcer les capacités de ces dernières sur une santé sexuelle responsable…

« La loi no : 2003-04 du 03 mars 2003 relative à la santé sexuelle et reproductive reconnaît à tous le droit d’être informés sur tous les contours liés à la sexualité, et pour y parvenir,  l’éducation sexuelle apparaît comme une nécessité pour permettre à toutes les personnes de jouir pleinement de leur sexualité » a fait savoir la trésorière générale de Fawe-Bénin, Philomène Chincoun pour contextualiser le projet, conçu dans l’optique de promouvoir l’équité et l’égalité du genre dans l’éducation au Bénin. A l’en croire, ledit projet, financé par Awdf, a pour objectif d’outiller les jeunes filles lycéennes sur leurs droits à la santé sexuelle et reproductive pour une sexualité responsable. Il sera donc question de renforcer les  capacités des élèves filles sur une  santé sexuelle responsable à travers des thématiques liées à leur corps et le développement d’autres compétences personnelles (hygiène corporel, les MST, les risques d’une sexualité non responsable, la communication en public, l’art oratoire, le plaidoyer  etc.); développer le leadership des jeunes filles par le football en vue d’une meilleure gestion de leur sexualité; instaurer un dialogue entre les décideurs et les jeunes filles pour la prise d’engagement favorisant la jouissance effective de leurs droits sexuels et améliorant leur cadre éducatif. « … C’est en se basant sur l’importance capitale de la sexualité pour le développement psychique et  morphologique de l’homme que le droit à la santé sexuelle est reconnu comme un droit universel. Il est important de préciser que le football est la stratégie de mise en œuvre de ce projet. Cette stratégie a été choisie dans le but de développer des compétences footballistiques chez les lycéennes » a-t-elle poursuivi. La pratique de ce sport devra permettre aussi la maitrise des techniques de plaidoyer, pour contribuer à un changement positif dans l’environnement académique. Une initiative saluée par le proviseur du Lycée, Dossou-Yovo Degboe Gemma qui a d’ailleurs invité les bénéficiaires à développer via le football, leur potentiel physique afin de connaitre leur corps et de renforcer leur esprit d’équipe. Les principales activités du projet se résument en une édition de recueil sur la santé sexuelle, la formation des équipes de jeunes filles en football et séances de renforcement de capacité, la réalisation de deux (02) émissions radiophoniques grand public, l’implantation d’encarts au sein du lycée. Procédant au lancement du projet, le C/Spp de la mairie de Ouidah, Aïdehou Septime a rassuré de l’accompagnement du Conseil communal.

Aziz BADAROU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite