Discours sur l’état de la Nation : Les points forts du message de Talon

1 243

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(L’opposition boycotte la cérémonie)

Conformément à l’article 72 de la Constitution qui exige du chef de l’Etat une présentation de l’état de la Nation à la représentation nationale, Patrice Talon était face aux députés pour sacrifier à cette tradition. Les députés de la majorité parlementaire étaient presque tous présents à ce rendez-vous. Mais ceux de la minorité qui sont de l’opposition au régime en place, ont brillé par leur absence.

 Le Bénin a connu une relance de son économie et marche à grand pas vers la prospérité, selon le président Patrice Talon. Pour lui, le taux de croissance économique du pays est « passé de 2,1% en 2015 à 6,5% au moins en 2018 ». « Cette tendance haussière irréversible permettra indubitablement à notre pays de franchir, en 2019, le seuil de 7%, nécessaire pour engager durablement une réduction de la pauvreté», a-t-il annoncé hier face aux députés. Selon les propos du Chef de l’Etat, c’est le fruit de ses réformes. « Dans tous les domaines de politique, notre pays fait mieux que la moyenne des pays dans cette zone -Afrique» vante le président Talon. A ses dires, lesdites réformes sont « saluées par plusieurs partenaires internationaux ». Il a cité le Fonds monétaire international (Fmi), l’Agence internationale de notation financière Standard & Poor’s et la Banque Mondiale. Toutefois, il reconnait qu’il n’est pas question de se « contenter des bonnes appréciations de la communauté internationale », mais de poursuivre les efforts « pour qu’à terme, les investissements de survie cèdent la place aux investissements de confort ».

Résolution des inondations à Cotonou avec 238 milliards

 

Le gouvernement béninois associe au projet Asphaltage, le Programme d’assainissement pluvial de la ville de Cotonou qui, estime-t-il, va permettre de régler une fois de bon le problème de l’inondation à Cotonou. Le président de la République du Bénin a fait beaucoup d’annonces dans son discours sur l’état de la Nation. Au sujet de l’amélioration du cadre de vie des populations, Patrice Talon a évoqué le Programme d’Assainissement pluvial de la ville de Cotonou. « Grâce à ce programme, la crise des inondations dans la ville sera jugulée », a-t-il affirmé. Selon lui, il y a déjà des engagements financiers à propos. Ils sont estimés à 238 milliards de F Cfa qui permettront de couvrir les besoins exprimés. Ce programme entre dans le même cadre que le projet Asphaltage et autres chantiers qui, à en croire le Chef de l’Etat, « vont embellir » les villes béninoises et «faciliter la mobilité de leurs habitants ». Pour ce qui est de la lutte contre l’érosion côtière, le président Talon annonce pour 2019, la poursuite des chantiers de protection des côtes. Il a mentionné notamment le lancement des travaux de protection des 23 km de la section ouest de la côte, allant de Hillacondji à la Bouche du Roy -à Grand-Popo-. « Les financements sont déjà mobilisés à cet effet », a souligné le chef de l’Etat.

 

« La Criet un précieux instrument de lutte contre la corruption »

 

Le président Patrice Talon s’est exprimé sur la création de la Criet, la réforme du système partisan, la demande de restitution des œuvres d’arts pillées par la France et les prochaines élections législatives entre autres. Pour ce qui est de son appréciation de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet)  on retiendra que   «  La Criet se révèle être un précieux instrument de lutte contre la corruption  et dont le travail de salubrité que nous pouvons tous observer renseigne qu’elle manquait à l’édifice  juridictionnel de notre pays », a déclaré le président  de la République.  Il reconnait cependant que l’unanimité ne peut être faite autour de cette Cour. « Chacun voudrait bien que cette action ne l’atteigne jamais, ni directement, ni indirectement » poursuit  Patrice Talon qui pense que chaque Béninois  doit désormais renoncer aux vices  pour épouser  la vertu.

 

200 000 emplois créés

 

« Au total, au plan socioéconomique, les réformes et actions ont déjà eu pour effet, la création d’environ 200.000 emplois directs et indirects. Cependant, nous sommes encore loin du plein emplois et, de ce point de vue, les attentes des jeunes sont légitimes. C’est pourquoi l’assainissement des finances publiques se poursuit pour dégager plus de ressources au profit des investissements productifs et des projets sociaux », a fait savoir Patrice Talon.

 

Kola Paqui

L’opposition absente au Parlement

 

C’est devant un Parlement à moitié vide que s’est prononcé hier 27 décembre 2018 le Chef de l’Etat sur l’état de la Nation. Et pour cause, presque tous les députés de l’opposition étaient absents. Ils ont boycotté la séance d’hier. Beaucoup s’attendaient à ce spectacle tant les relations entre le Chef de l’Etat et l’opposition parlementaire sont exécrables. On ne pouvait imaginer des députés de la minorité s’asseoir et écouter religieusement un Chef d’Etat qui a dirigé de loin le Parlement et imposé ses choix à travers certains députés jugés godillots ces dernières années. Boycotter l’évènement d’hier était donc pour l’opposition une manière de dire non à Patrice Talon et contester sa gestion qu’elle qualifie d’ailleurs de chaotique. D’ailleurs, présent hier au Parlement, le député Eric Houndété qu’on classe désormais dans le rang de l’opposition n’a pas hésité à rejeter le  tableau positif peint par Patrice Talon. Pour lui, le Chef de l’Etat refuse de voir la souffrance des populations. La situation décrite dans le discours est donc inexacte. Elle n’est pas conforme aux dures réalités auxquelles sont confrontés les Béninois. L’atmosphère sociale est bien morose. L’année 2018 a été catastrophique dans bien des ménages. Le chômage est grandissant. Il n’y a pas d’emplois. Pis,  des lois votées cette année devront rendre encore la tâche difficile aux demandeurs d’emplois. Et l’environnement sécuritaire n’est pas le meilleur  dans la sous-région. C’est donc ces contre-vérités que dénonçaient certainement les députés de l’opposition en choisissant de bouder le message d’hier. Ce jeudi, le président Patrice Talon qui était à côté de la plaque, était presque seul  avec ses alliés à l’Hémicycle. C’est un signal fort. Il annonce peut-être des élections législatives très houleuses.

 

Mike MAHOUNA

 

Impressions du Député Eric Houndété

 « Ce discours… tranche avec la réalité »

«…Je retiens de ce discours que le chef de l’Etat est resté dans une logique de justification  de son action et avec un confort qui tranche avec la réalité que vivent les Béninois. Je note  avec regret que le Chef de l’Etat ne voit pas que les Béninois dans nos localités reculées  pour les milieux que je connais très bien, à Ouidah, à Kpomassè, à Tori, à Toffo et  dans plusieurs autres localités, sont braqués  chaque jour. Ils sont blessés, mutilés et leurs  motos sont arrachées. Il a commencé par dire son discours sur un satisfecit total du système  sécuritaire qui, de mon point de vue avec les exemples patents que nous avons, exprime  quand même une défaillance grave. Je note aussi que le Chef de l’Etat a fait un discours où tout est bon, tout est beau et tout est positif. Il a manqué de voir que beaucoup de Béninois ont à peine un repas par jour. Il a refusé de voir que beaucoup de parents arrivent à difficilement scolariser leurs enfants. Il a manqué de voir  que quand on va dans nos écoles, il n’y a pas de maître et que les parents sont obligés de chercher des solutions.

Le Chef de l’Etat a manqué de voir la réalité. Il a manqué de voir que malgré ce qui  est fait, le système de santé peine à donner satisfaction aux Béninois. Si vous allez aujourd’hui au CNHU/HKM, certainement par des  mesures prises par le gouvernement et qui non pas été totalement bien pensées, vous avez une surpopulation pour laquelle on n’a pas  de réponse. Il a manqué de voir que dans nos centres de santé à la base, les patients ont des difficultés à se faire soigner. Il a manqué de voir que, lorsque des mesures ont été prises pour assainir le domaine pharmaceutique, il n’y a aucune réponse apportée aux populations à la base qui doivent parcourir des milliers de kilomètres pour se procurer du paracétamol… »

 Député Patrice A. Nobimè

 « Le Chef de l’Etat… est un homme de parole »

« …Le Chef de l’Etat vient de démontrer à la face du monde qu’il est un homme de parole,  un homme qui tient à ses promesses. Ceci,  à travers le message qu’il a délivré devant la représentation nationale sur l’état conformément à l’article 72 de la Constitution du 11 décembre 1990. Sur le plan socioéconomique, il a égrené les actions de son gouvernement  pour améliorer les conditions  de vie de ses compatriotes. Il a parlé de la suppression des tracasseries policières tout en  rassurant que plus de moyens seront accordés à la police républicaine pour continuer son travail de sécurisation des biens et des personnes. Les efforts du gouvernement pour l’approvisionnement de toutes les régions du Bénin en eau potable n’ont pas été occultés dans ce message. Il a parlé de 300.000 environ personnes impactées par les projets de construction des infrastructures pour la fourniture d’eau potable surtout dans la région  des Collines. Dans le domaine de l’énergie, comme l’a dit le président Patrice Talon, la crise énergétique qui sévissait jusqu’en 2016  est lointaine et la situation s’améliore. Quant au secteur de la santé, le Chef de l’Etat a bien fait de revenir sur les actions  du gouvernement  pour assainir ce secteur. Que ce soit la lutte contre les faux médicaments, la fermeture des centres de santé illégaux, la décision du gouvernement d’obliger le choix entre l’exercice en clientèle privé et l’exercice dans le public aux agents de la santé, la mise en service de l’hôpital de zone d’Allada, la mise en œuvre imminente du projet ARCH pour les pauvres extrêmes et les pauvres comme les premiers bénéficiaires, le président Patrice Talon, nous a montré que son gouvernement travaille avec méthode. Idem dans le secteur de l’éducation avec l’évaluation des enseignants, l’amélioration du programme des cantines scolaires qui impacte 537.400 enfants soit un taux de couverture de 51%  des écoles, l’apurement des allocations universitaires des années 2016,  2016 et 2017. Et parlant de l’amélioration du cadre de vie des populations, le président Patrice Talon, a évoqué l’assainissement pluvial de la ville de Cotonou, le ramassage et le traitement des ordures des villes du Grand Nokoué,  et le démarrage des travaux de protections de la côte. Beaucoup de choses ont été faites pour le bien-être social des Béninois et l’on ne pourra pas tout citer ici. Mais en définitive, tout le mérite revient au Chef de l’Etat,… »

 

Propos recueillis par Kola Paqui

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite