Code de l’information et de la communication : Social Watch outille le personnel du Mesrs

776

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le personnel du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a été convié mercredi à un atelier de formation sur le code de l’information et de la communication. Initié par Social watch Bénin, cet atelier s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations du Système national d’intégrité au plan national.

Outiller le personnel du Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique pour faciliter l’accès à l’information pour les usagers dudit ministère. Tel est l’objectif visé à travers l’organisation du présent atelier. Il est donc question d’amener le personnel du Ministère à mieux maîtriser les règles régissant la disponibilité des informations ainsi que de connaître les dispositions du code de l’information et de la communication relatives à l’accès à l’information des usagers de l’administration publique. Social Watch Benin s’est rendu à l’évidence que les cadres du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique sont réticents à donner information aux populations. La preuve c’est qu’il n’y a aucune ligne où sont mentionnées les activités déjà exécutées par le ministère dans le cadre de la mise en œuvre du Pta de la structure chargée de la mise en œuvre des plans d’actions du Sni. Selon Daton Médénou, Secrétaire général du Mesrs, la principale difficulté de la mise en œuvre effective de ce plan demeure l’insuffisance des ressources financières. Ce qui justifie l’initiation de l’atelier de formation du personnel du Mesrs sur le Code de l’information et de la communication par Social watch Bénin. Quant à Sabine Médétadji, assistante technique éducation au sein du réseau Social watch Bénin, la formation contribuera, entre autres, à outiller le personnel du Mesrs pour faciliter l’accès à l’information aux usagers dudit ministère. Procédant au lancement des travaux, le directeur adjoint de cabinet du ministère, Josué Azandegbey,  reconnait que cet atelier vient combler un vide. Il faut préciser que la deuxième recommandation du Conseil des ministres en sa séance du mercredi 30 novembre 2016, demande aux membres du gouvernement de faire diffuser, au sein de leurs administrations respectives, les résultats de l’évaluation du Système national d’intégrité (Sni) du Bénin et d’appuyer la mise en œuvre du plan d’actions de promotion de l’intégrité et de lutte contre la corruption, l’accès à l’information au Mesrs demeure une problématique. Une initiative salutaire !!!

 

A.B

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite