Baromètre Matin Libre (du 21 au 28 Décembre 2018)

1 166

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

EN HAUSSE

Sam Adambi, Mem

Chose promise, chose due. Les populations du Plateau d’Abomey, Cana et Bohicon en particulier ont actuellement de l’eau potable de la Soneb pour passer d’agréables fêtes de fin d’année. Même chose dans certaines localités du département des Collines. C’était une promesse du ministre des mines Samou Adambi alors en tournée courant Août 2018. Promesse tenue car, la production des stations d’eau de la Soneb à Cana et à Bohicon est effectivement passée dès ce 24 décembre 2018, de 265m3/h à 435 m3/h mettant ainsi fin au délestage opéré jusqu’ici entre les zones alimentées, du fait de déficit de production.

Abdoulaye Bio Tchané, Mepd

La Banque européenne d’investissement (BEI) a accordé une subvention, d’un montant de 33 milliards de francs CFA (environ 57 598 200 dollars américains) pour le financement du programme d’assainissement pluvial de la ville de Cotonou.Ce financement a été paraphé vendredi dernier à Paris entre le ministre  d’Etat, chargé du Plan et du développement, Abdoulaye Bio Tchané et le vice-président de la Banque européenne d’investissement, Ambroise Fayolle. Un pas est ainsi franchi dans la recherche de solutions au phénomène d’inondation dans la ville de Cotonou.

José Didier Tonato, Mcvdd

Le processus de construction des logements sociaux, une des composantes des projets phares du Programme d’Actions du Gouvernement du Président Patrice Talon est enclenché ce lundi 24 décembre 2018, avec le début des travaux de viabilisation primaire du site de construction de Ouèdo dans la commune d’Abomey-Calavi. Ville dortoir, la commune d’Abomey-Calavi va accueillir 10.849 logements sociaux dans la localité de Ouèdo, pour un coût global de 20.411.259.831 FCFA TTC.

Oliver Nette, Chef de la Délégation de l’Ue

La coopération entre le Bénin et l’Union européenne est au beau fixe. Le chef de la délégation de l’Union européenne Oliver Nette insuffle, depuis qu’il est au Bénin, une nouvelle dynamique à la coopération entre le Bénin et l’Ue. Très actif sur le terrain, il n’hésite pas à associer la presse pour l’accompagner et toucher du doigt ce qui se fait. L’Ue vient d’ailleurs d’octroyer 28,9 milliards FCFA au Bénin pour le développement de l’agriculture.

Fanicko, Artiste

Invité spécial de l’édition 2018 du prix Balafon Music Awards organisé par Radio Balafon au Cameroun, l’artiste Fanicko a décroché le prix spécial « Artiste international ». Il honore ainsi son pays le Bénin à plus d’un titre. Le jeune rappeur  se révèle aujourd’hui comme étant l’un des grands espoirs de la musique urbaine béninoise managé par la maison Blue Diamond.

EN BAISSE

Benjamin Hounkpatin, Ministre de la santé

La fièvre hémorragique à virus Lassa fait son apparition à Cotonou. Après la confirmation de quelques cas dans le Borgou, un autre cas a été enregistré cette semaine et confirmé après analyse à Cotonou. Ce qui augmente à cinq le nombre de cas déjà confirmé. Alors que le ministre avait rassuré des dispositions prises pour circonscrire le mal, la résurgence d’un nouveau cas sème le doute sur l’efficacité des stratégies des mesures de prévention et de riposte.

Adidjatou Mathys, Mfp

L’organisation du meeting des Républicains au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo est un fiasco. Un échec patent qui démontre à la face du monde que ceux sur qui compte le chef de l’Etat pour ravir la vedette à Me Adrien Houngbédji dans son fief, ne sont en réalité que des poids plumes, incapables de mobiliser quinze mille personnes avec plusieurs millions FCFA en poche. Un véritable gâchis dont la responsabilité incombe en premier lieu au ministre Adidjatou Mathys.

Serge Ahissou, Ministre du commerce

Il a finalement jeté le masque. Le ministre Serge Ahissou est membre du Bloc Républicain tout comme son collègue Prd au gouvernement Jean Claude Houssou. Tous les deux ont abandonné le parti qui les a révélés. Mais avec l’organisation ratée du meeting des Républicains samedi dernier à Porto-Novo, ils ont tous échoué à leur premier test de popularité. La preuve que leur départ du Prd est un non-événement pour les militants.

Armand Zinzindohoué, ancien ministre

L’ancien ministre de l’Intérieur Armand Zinzindohoué était encore à la barre, mercredi 26 décembre dernier. Il soutient toujours n’avoir connaissance du lien entre Emile Tégbénou et Icc-Services qu’en juillet 2010, le jour de son départ du gouvernement. Il a par contre reconnu sa signature aussi bien sur la demande d’importation d’armes sophistiquées que celle de port d’arme délivrée au sieur Emile Tégbénou en 2009. Or, il se fait que parmi les dossiers produits par le requérant, figure une attestation de travail sur laquelle il est bien mentionné que Emile Tégbénou est un employé de Icc-Services.

Grégoire Akofodji, ancien ministre

Garde des sceaux au moment des faits, Grégoire Akofodji reconnait avoir reçu à son domicile Guy Aplogan un samedi matin pour débattre de la possibilité d’une liberté conditionnelle sur demande de son avocat Maître Kato Attita. Il nie par contre avoir également reçu pour la même cause Emile Tégbénou qui pourtant soutient le contraire avec force détails sur la situation géographique du domicile de Grégoire Akofodji. Pour le président de la cour, c’est déjà une faute professionnelle que de recevoir chez soi un inculpé.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite