Difficile entente entre Fcbe et Usl : La délivrance de récépissés, le coup de la Rupture

1 047

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

C’est un secret de Polichinelle. L’opposition politique au régime de la Rupture est divisée au sujet de constitution d’un Bloc unique pour les Législatives. La principale pomme de discorde reste le logo. Vient ensuite le positionnement sur la liste unique. Les principaux partis que sont les Fcbe et l’Usl n’arrivent pas à faire le sacrifice nécessaire pour sauver les meubles malgré l’insistance des militants et des mouvements de jeunes. Paradoxalement, cette guerre de leadership a refait surface après la délivrance par le ministère de l’Intérieur des récépissés des partis Fcbe et Usl.

Les négociations étaient bien avancées. Tout ou presque était réuni pour aller aux élections législatives avec une seule liste pour l’opposition. Les principaux partis s’étaient entendus sur le principe d’un Bloc unique pour affronter efficacement les multiples blocs de la Mouvance. A ce moment, l’inconnu était sous quel nom et avec quel logo. Les partis Fcbe et Usl qui avaient fait toutes les démarches pour l’obtention de leurs récépissés respectifs étaient toujours dans l’attente du précieux sésame.  Ils ne savaient plus sur quel pied danser étant donné que le récépissé est le quitus qui autorise un parti politique à participer aux élections après s’être conformé à la nouvelle charte des partis politique et au nouveau Code électoral. Ils en étaient là quand, vers fin novembre 2018, le ministère de l’Intérieur, après des mois de tergiversation, décide enfin de donner aux Fcbe et à l’Usl leur récépissé. Désormais reconnu comme parti légal, les positions se radicalisent de part et d’autre. Chaque camp se voit maintenant capable d’aller seul aux législatives avec l’avantage de conserver son nom et son logo. Ce qui devrait unir l‘opposition devenait alors une source de discorde.

 

Quel coup de la Rupture !

Critiquée, soupçonnée de vouloir empêcher les deux principaux partis de l’opposition de participer aux législatives, la rupture a joué un gros coup en délivrant contre toute attente les récépissés d’enregistrement à l’Usl et aux Fcbe. Ce faisant, Sacca Lafia, avait-il prédit une suite catastrophique quant à la cohésion du groupe ? Les faits montrent aujourd’hui que la délivrance de récépissés fait plus de mal à cette opposition que de bien. Les égos, la guerre de leadership ont refait surface et déciment l’opposition à quelques mois des législatives. L’Usl a déjà tenu son congrès pour se conformer aux nouvelles règles. Restaurer l’Espoir sans tenir un congrès a déjà rempli les formalités. On attend le congrès des Fcbe pour se faire une idée du visage de l’opposition face aux blocs de la Mouvance. A moins qu’il y ait un sursaut d’orgueil à la dernière minute, on est parti pour avoir au moins deux blocs pour l’opposition. Et le plus ironique, c’est que la Rupture n’en sera pas tenue pour responsable.

 

B.H

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite