Dysfonctionnements répétés sur les réseaux mobiles : L’Arcep interpelle les opérateurs Gsm

398

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste (Arcep) a convié les opérateurs GSM notamment MTN et Moov à une importante séance de travail vendredi, 21 décembre 2018. Séance au cours de laquelle, les réseaux  de téléphonie mobile ont été sommés de résoudre dans les meilleurs délais, les dysfonctionnements observés sur certains services fournis aux consommateurs.

Au cœur des échanges, les dysfonctionnements répétés sur les réseaux mobiles et le renforcement de la qualité de service  en période de fête. S’adressant aux responsables des opérateurs MTN (Spacetel Bénin) et Moov (Etisalat-Bénin), le président de l’Arcep, Flavien Bachabi, a déploré la qualité douteuse des services offerts ces derniers jours avant d’appeler au respect des droits d’informations et de dédommagements des consommateurs. Il est reproché entre autres au réseau MTN, des dysfonctionnements liés à l’indisponibilité des plateformes ne facilitant pas l’activation des forfaits, les envois erronés des tickets de notification de rechargements  de crédits, d’activation des forfaits, des publicités intempestives dans les notifications, des difficultés d’accès à certains services notamment mobile money. Le représentant du réseau MTN, Serge Soglo, dans son intervention, a rassuré des diligences constamment faites pour satisfaire davantage la clientèle avant de souligner que les dysfonctionnements évoqués résultent de la migration de l’une des plateformes du réseau. Une migration qui s’avère nécessaire pour l’amélioration continue  de la qualité des services. Cependant, la clientèle est informée des travaux par des messages, a-t-il clarifié. Si des solutions ont été apportées aux problèmes en un laps de temps, il a rassuré que toutes les équipes sont mobilisées pour qu’au plus tard  le 25 décembre prochain, tous les dysfonctionnements soient résolus. Quant au réseau Moov, il lui est reproché l’instabilité de la connexion internet et les difficultés d’accès à certains services notamment Moov money. Et au représentant d’Etisalat, Ahmed Elattat, d’expliquer que les perturbations ont été engendrées par des travaux réalisés sur les équipements. A l’en croire, tout a été mis en œuvre pour solutionner ces dysfonctionnements. «Nous sommes arrivés à un moment où on ne peut plus  se contenter de continuer à expliquer les dysfonctionnements… Au prochain constat, nous allons appliquer les textes » met en garde, le président de l’Arcep.

Aziz BADAROU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite