Séminaire de la Fondation Konrad Adenauer au profit du 15ème cours d’Etat-Major : Les armées de l’Afrique subsaharienne à l’école des droits de l’homme

162

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Organisé par la Fondation Konrad Adenauer Stiftung, dans le cadre de la mise en œuvre de son programme Dialogue sur la Sécurité en Afrique subsaharienne (Sipodi),  le séminaire atelier  auquel participent  14 stagiaires du 15ème cours d’Etat-Major  venus des pays de l’Afrique subsaharienne  ces 17, 18 et 19 décembre à l’Ecole nationale supérieure des armées (Ensa), a pour thème : « les Forces armées au service des droits de l’homme et des intérêts stratégiques du Bénin ». L’ouverture de ce séminaire a été faite hier lundi 17 décembre 2018 par les responsables de la Fondation Konrad Adenauer et ceux de l’Ensa.

On retient que les 14 stagiaires présents à ce séminaire sont de différentes nationalités à savoir  six Béninois dont une femme, deux de la République du Congo, deux du Niger, un de la République du Burkina Faso, un du Sénégal, un du Mali, et un de la Côte d’Ivoire. Ils ont été convoqués pour le 15ème cours d’Etat-Major qu’organise l’Ensa depuis le 29 Octobre 2018 et pour une durée de neuf mois. L’objectif est de former des stagiaires aptes à tenir des postes d’officier traitant dans un Etat-Major national ou multinational en temps de paix, de crise ou de guerre. C’est pour cela que le lieutenant-colonel Lev Stano Adanhodé, Commandant Ensa, dans son discours d’ouverture du séminaire, a souligné que le  séminaire entre en droit ligne avec les objectifs du stage. Pour lui, le thème choisi qu’est : « les Forces armées au service des droits de l’homme et des intérêts stratégiques du Bénin » est d’autant plus actuel que les Forces armées de nos jours sont un maillon essentiel dans la consolidation  et le respect  des droits de l’homme et des intérêts des nations et l’officier d’Etat-Major est le pion important. Le Directeur du programme SIPODI, représentant de la Fondation Adenauer, Tinko Weibezahl a fait savoir que ce séminaire est axé sur la nécessité de prendre en compte deux impératifs majeurs : celui de la sécurité pour tous mais aussi celui du respect des droits de l’Etat de droit qui garantit ici, au Bénin et ailleurs la sécurité durable. « …Je voudrais simplement appeler votre attention  sur votre responsabilité d’officier d’une Armée au service de la Nation tout entière. Et cela implique que vous soyez formés, informés pour être non seulement des sentinelles de l’Etat de droit, mais surtout des catalyseurs des progrès qu’il reste à accomplir pour consolider la démocratie et le développement économique et social » a-t-il fait savoir.

 

Kola Paqui

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite