Politique et veille citoyenne au Bénin : Le mouvement ‘’Jep’’ prend officiellement corps à Sèmè-Podji

703

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’hôtel Etoile d’or de Djeffa dans la Commune de Sèmè-Podji a accueilli, samedi 15 décembre 2018, la sortie officielle du mouvement politique Jeunesse engagée pour la patrie (Jep). Objectif, sensibiliser et conscientiser la jeunesse de cette commune en particulier et celle béninoise en général,  sur son rôle dans la veille citoyenne et la moralisation de la vie publique au Bénin.

« Ma patrie et moi, le sens d’un nouvel engagement ». C’est autour de ce thème que le mouvement Jep a placé la cérémonie de sa sortie officielle. Dans ses propos liminaires, le président dudit mouvement a d’entrée, tenu à remercier tous les jeunes qui ont permis l’organisation de cette sortie officielle, surtout Josaphat Dah Bolinon qui n’a ménagé aucun effort, dans la concrétisation de cette sortie officielle. Ensuite, après ses mots de bienvenue, il est revenu sur l’objectif principal de ce ‘’nouveau bébé politique’’. « Le mouvement Jeunesse engagée pour la patrie est un mouvement politique qui est né avant tout, pour créer un nouvel élan dans la vie politique béninoise. Nous aurons la possibilité désormais à travers ce mouvement, de dire les choses de façon objective et ce, sans prendre partie. Nous n’avons aucun leader politique qui nous pousse ou qui nous dicte sa ligne de conduite. Nous comptons depuis un an, sur nos propres cotisations, sur nos propres initiatives » a précisé Augustin Kpeïtcha. Il a enfin profité  de l’occasion pour signifier à l’assistance, que ce mouvement qui se veut du centre, va poser bientôt ses jalons dans toutes les autres communes du Bénin, afin à l’entendre, que la jeunesse soit placée au centre de la vie politique du pays, pour une relève de qualité. A sa suite, une communication sur le même thème a été présentée par Hervé Hounkpatin. Ce dernier, dans sa présentation a passé en revue les tenants et aboutissants du sursaut patriotique dans ses différents méandres, avant d’établir une corrélation entre ce sursaut et l’engagement politique franc de la jeunesse. «  Pourquoi ça ne va pas ? C’est parce que nous jeunes, nous ne faisons pas ce que nous devrions faire. Il urge que nous prenions désormais le devant des choses car, nous sommes les bâtisseurs de notre nation de demain », discourra le communicateur. L’assistance quant à elle, n’a pas manqué d’extérioriser son satisfecit, par le truchement de témoignages et d’applaudissements, à la fin de la cérémonie.

Janvier GBEDO (Stag) 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite