Législatives de 2019 : Opposition, le virus de l’ ”ego” toujours là

732

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

En dépit des meetings conjoints organisés et des appels à une liste unique enregistrés en leur sein ces dernières semaines, la réalité est tout autre chose dans le rang de l’opposition. Du moins, ces faits observés ne sont que de façade. Des échos qui nous parviennent, tout n’est pas pour autant rose  entre les ténors de cette opposition pour aller, sans problème, à la création d’un véritable parti politique. Des problèmes d’ ”égo” sont, en tout cas, loin d’être enterrés. En effet, si au départ on s’était accordé sur la création du grand parti devant être le fruit de l’union ou de la fusion de l’Usl, des Fcbe, de la Rb, de Re, du Psd, avec un logo unique et consensuel, il se fait aujourd’hui, qu’après le départ en exil du président d’honneur de l’Usl, Sébastien Ajavon et la délivrance de récépissé aux partis Fcbe et Usl, le virus de la division s’installe dans la classe opposante. Du côté des Fcbe, on se dit plus populaires et forts. Donc tous les autres devraient se fondre dans Fcbe pour la constitution du parti qui conservera le très connu logo cauris. Ce qu’on ne veut pas entendre du côté de l’Union sociale-démocrate de Sébastien Ajavon arrivé 3ème à la présidentielle de 2016. Le jeu devient plus compliqué d’autant qu’avec la nouvelle charte des partis politiques et le nouveau code électoral, on ne parle plus d’alliance. Donc, pas de juxtaposition de logos. Pour le moment, les autres formations politiques (Restaurer l’espoir, Renaissance du Bénin, Parti social-démocrate) observent avec regret la scène étant donné que le temps presse, et le désir du peuple, c’est la liste unique des partis politiques se réclamant de l’opposition à Patrice Talon.

<< Ni Usl (avec son recrutement), ni les Fcbe, ni même  Restaurer L’espoir ne sauraient incarner l’opposition à la prochaine élection législative.

La meilleure incarnation de l’opposition aux législatives de 2019 doit être une opposition unifiée avec un logo et un nom consensuels…

C’est ce que je crois et je crois que c’est ce que demande le peuple…>>, ce post du député Guy Mitokpe, secrétaire général de Restaurer l’espoir semble tout dire. Non seulement il exprime son indignation face à la situation, à y voir de près, c’est un message fort à l’union qu’il lance à l’opposition. Yayi Boni qui est le leader charismatique des Forces cauris pour un Bénin émergent et Sébastien Germain Ajavon figure de proue de l’Usl doivent pouvoir s’accorder sur un gentlemen’s agreement pour fouetter cette unification de l’opposition que le peuple appelle de tout son vœu.

 

M.M

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite