La loupe : L’opposition peut faire très mal (Nouvelle publication)

701

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Selon les informations glanées à gauche et à droite, et les indiscrétions qui fusent du sérail des forces de l’opposition, il se trame quelque chose. En fait, une bonne nouvelle pour la démocratie, et une très mauvaise nouvelle pour la mouvance présidentielle errante avec ses cinq ou six blocs perdants. Un panier à crabes avec des crabes contraints à marcher contre leur volonté et qui ruminent leur amertume, avec la résolution secrète de prendre leur revanche au cas où nombre d’entre eux ne seront pas positionnés en pole position.

Face à ce désordre et à cette cacophonie des intérêts, les leaders de l’opposition que l’on croyait morts, relèvent la tête peu à peu de l’eau. Ils s’organisent de la plus belle manière. Ils ont décidé de taire eux autres leurs intérêts égoïstes.

Et en toute surprise, Restaurer l’espoir de Candide Azannai, la Renaissance du Bénin de la famille Soglo, Fcbe de l’ancien chef d’État Boni Yayi et l’Usl de Sébastien Adjavon sont en train de se mettre ensemble pour constituer un parti unique.

C’est non seulement un grand pas vers l’avant, mais surtout un véritable cauchemar pour le pouvoir.

J’imagine Candide Azannai tête de liste dans la 16e circonscription électorale suivi d’un protégé de la famille Soglo.

- Advertisement -

Dans l’Ouémé  et le Mono Couffo, des candidats qui reçoivent la bénédiction de Sébastien Ajavon, et dans le Nord du pays des listes validées par Boni Yayi, même dans l’Atlantique.

Si les choses se passent ainsi, il ya aura forcément de l’électricité dans l’air.

Il est important et très utile pour la démocratie et l’avenir politique du pays que ce groupe soit fort et puissant.

Equilibre politique oblige.

 

Dine ABDOU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite