Restitution des ateliers d’innovations et de création d’emplois : Le Mpmepe et l’Anpe pour la promotion des start-up

113

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le problème du sous-emploi au Bénin se pose avec acuité (72% en 2017). Les responsables à divers niveaux ne cessent eux- aussi de trouver des idées pour pallier le mal. La 7ème édition de la Quinzaine de l’emploi, aura servi d’occasion pour  la séance de restitution des ateliers d’innovations et de création d’emplois organisée par l’Agence nationale pour l’emploi (Anpe) que préside Urbain Amègbédji. Hier, mercredi 12 décembre 2018 à Canal olympia (Cotonou), des start-up, l’une après l’autre, se sont succédé pour présenter leur chef d’œuvre. Aux dires de Bruno Anagonou, directeur adjoint de cabinet du ministre en charge des Petites et moyennes entreprises et de la promotion de l’emploi (Mpmepe), Modeste Kérékou, l’objectif, est de reformater les jeunes pour un changement de mentalité. Tant, confie-t-il, la difficulté d’insertion professionnelle des jeunes constitue un souci pour le président de la République et son gouvernement. «La création d’entreprise est vitale pour le tissu économique de toute nation», affirme-t-il. Et pour lui, promouvoir l’emploi indépendant, reste une approche nouvelle qui participe à la réalisation du Programme d’action du gouvernement (Pag). Les start-up sont porteuses d’emploi, laisse-t-il entendre. Des demandeurs d’emplois, deviennent des créateurs d’emplois. Pour la représentante des start-up, Tatiana Mouyamat, ce programme «noble initiative», est révélateur d’une jeunesse active, utile et innovante. Laquelle jeunesse, poursuit-elle, est capable de beaucoup de choses. Il suffit, selon ses propos, de lui faire confiance.

TG

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite