Prévention du VIH/SIDA et grossesse en milieu scolaire : L’Ocj sensibilise les élèves du Lycée Toffa 1er

122

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Organisée par l’Organe Consultatif de la Jeunesse (OCJ) avec l’appui financier de l’ONUSIDA, la Campagne nationale sur la prévention du vih/sida et les grossesses en milieu scolaire a été  lancée au lycée Toffa 1er de Porto-Novo, mardi 11 décembre 2018, devant un parterre d’autorités dont le représentant du préfet du département de l’Ouémé,  le directeur de l’enseignement secondaire du département de l’Ouémé , la directrice pays de l’Onusida,  le deuxième adjoint  au maire de la ville de Porto-Novo,  le conseiller technique du président de la République aux affaires de santé et le secrétaire exécutif du CNLTP.

Causeries-débats sur la prévention des grossesses et des IST/VIH-Sida en milieu scolaire, c’est la pratique qui a consacré le lancement de cette campagne nationale. Une initiative qui a été saluée par la plupart  des autorités. Épiphane  Odounlami coordonnateur Ouémé de l’OCJ s’est réjoui de ce que sa zone a accueilli cet événement officiel, c’est un vœu qui s’est réalisé. C’est pour cela qu’il a remercié la Mairie de Porto-Novo,  le proviseur du lycée Toffa qui n’ont pas marchandé leur soutien. “Cette causerie-débat sur la prévention du vih/sida et les grossesses en milieu scolaire permettra aux élèves filles du lycée Toffa de passer de l’étape des dignes filles d’aujourd’hui à des femmes très responsables et en bonne santé de demain” a reconnu le proviseur du lycée Toffa. ‘Nous sommes vos parents nous avons besoin de vous en très bonne santé et pour se porter bien vous devez suivre nos conseils” a laissé entendre le 2ème adjoint au maire de la ville de Porto-Novo, Docteur François Ahlonsou. Quant au président de l’OCJ Bénin, Thomas Singbo…..depuis les premières apparitions des maladies liées au Vih/Sida, le Bénin n’a cessé de déployer des efforts pour maitriser l’épidémie. Grâce à la mobilisation de la  communauté internationale, avec l’appui technique constant de l’Onusida, d’importants progrès ont été réalisés ce que témoigne le taux de prévalence globale stabilisé au tour de 1% depuis plusieurs années. Malheureusement au niveau de la cible adolescente et jeune, des défis majeurs restent encore à relever. ” En effet, selon l’enquête de surveillance de deuxième génération réalisée en 2017. La bonne connaissance du Vih/Sida a enregistré un net recul. Seulement 11,8% des adolescents et  jeunes en 2017 contre 60,9 % en 2015. Selon les mêmes sources, en fin 2017. Trois jeunes sur quatre ont fait le dépistage du Vih/sida  et ont pris connaissance de leur résultat,  avec environ 35% de nouvelles infections selon le spectrum national” a-t-il  ajouté. La flambée des grossesses en milieu scolaire dérive des comportements sexuels à risque qui annihilent les nombreux efforts consentis par le gouvernement du Bénin pour encourager et maintenir les filles à l’école. ” Au cours de l’année 2016-2017, le département de l’Ouémé a enregistré 324 cas de grossesse sur 2763 au plan national contre 400 cas sur un total national de 2763 au cours de l’année  scolaire 2017-2018″ a-t-il fait remarquer. Ainsi  face à ce tableau funeste, l’OCJ entend mener une riposte sans faille contre l’épidémie du Vih/sida et les grossesses en milieu scolaire. Pendant les 15 jours que durera cette campagne, 37 établissements secondaires, dans 27 communes des 12 départements du Bénin recevront les équipes aux fins de sensibiliser les adolescents et jeunes sur la prévention des IST/VIH-SIDA et grossesses en milieu scolaire sans oublier le dépistage volontaire du Vih/sida. La directrice pays de l’Onusida, Margarète Molnar a aussi rappelé dans son discours ces statistiques mais elle a salué l’effort  du gouvernement  et des communautés locales. Elle a remercié l’OCJ pour sa rigueur et le sérieux  qu’il met dans ses prestations.

Kola Paqui

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite