Orphelinat « Claudio Migneco de l’enfance malheureuse » de Agassa Godomey : La Fondation Etisalat fait don de jouets et de vivres

1 441

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La Fondation Etisalat poursuit de plus belle, sa randonnée humanitaire de fin d’année. Hier, mercredi 12 décembre 2018, elle était cette fois-ci aux chevets des pensionnaires de ‘’l’Orphelinat Claudio Migneco de l’enfance malheureuse’’ d’Agassa Godomey, commune d’Abomey-Calavi.Composée des membres de la Fondation et de l’artiste béninois SagbohanDanialou, la délégation s’y est rendue les mains remplies de jouets et de vivres, pour permettre aux bouts de choux de ce centre, de passer ces moments de fête, dans une allégresse absolue.

A Moov Bénin, ce n’est pas seulement la communication. A Moov Bénin, c’est aussi des œuvres sociales Etisalat. Des dons, les 254 enfants orphelins de ‘’Claudio Migneco de l’enfance malheureuse’’ en ont en effet abondamment reçus. Ce geste salvateur dont la paternité revient naturellement à la Fondation Etisalat, a été une circonstance d’exultation pour les bénéficiaires et aussi pour les responsables de cet orphelinat. Ces derniers, manifestantà cœur joie leur soulagement, ont tenu par la voix du fondé du centre, à remercier la donatrice. « Nous sommes spécialement très heureux de ce moment. Heureux parce que, quand la Fondation Etisalat dit, elle le fait. C’est donc le moment pour nous de vous remercier. Dans notre orphelinat, nous avons une école primaire. Pour permettre aux enfants qui finissent donc le cursus primaire de ne pas être désœuvrés, nous avons faire l’effort de mettre à leur disposition, un collège. Ceci, grâce à des aides externes. Ainsi, nous pensons d’ailleurs créer une université pour l’orphelinat et les premiers travaux en amont ont commencé sur le site qui va l’abriter. Nous avons un personnel et un corps enseignant, qui encadrent très bien les enfants. C’est ce qui d’ailleursexplique leur réussite totaleaux différents examens de fin d’année », rapporte le Père Roger Medji.Ébloui par la prestation d’un féerique ballet des enfants de ce centre pour accueillir la délégation de la Fondation Etisalat, l’homme orchestre comme il est surnommé, ne s’est pas retenu. Il a en sursaut, sondé le cœur de ces orphelins par de sages conseils, avant de fredonner quelques-unes de ses chansons, que les enfants ont reprises sans complexe aucun. « Merci pour ce que vous faites. Merci pour ce que vous faites pour les enfants parmi lesquels, on aura des responsables de ce pays », discourra SagbohanDanialou à l’endroit des responsables de la maison, avec un ton réconfortant. Ne pouvant pas s’intérioriser devant des âmes innocentes dont ce moment précis enveloppe, la Directrice exécutive de la Fondation Etisalat a dans un concis discours, exprimé toute sa joie, de savoir que leur geste a atteint positivement ces prunelles. « Moov Bénin ne vous a pas oubliés les enfants. Moov Bénin a tenu ses promesses. Ce n’est pas seulement le fait de vous amener des jouets qui est important. Mais ce qui rend plus important cet évènement, c’est le fait qu’on se retrouve ensemble.

Moov Bénin et moi avons décidé de passer un peu de temps avec vous. Ceci, pour vous manifester notre amour et vous montrer que vous n’êtes pas seuls et que nous sommes avec vous, que la Fondation Etisalat est avec vous », fait savoir Dolores Chabi Kao. Sur ces mots, chaque enfant a reçu son jouet, gage d’un bon signe avant coureur, quant à la fête de fin d’année qui est imminente. La Fondation Etisalat pour sa part, et par respect à son engagement, va poursuivre sa tournée nationale de remise de dons, pour ne pas laisser pour compte, d’autres enfants orphelins et démunis qui ont forcément besoin de son sens de partage.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite