Journée nationale de lutte contre la corruption édition 2018 : Sous le sceau de l’engagement de la jeunesse

774

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Les manifestations commémoratives de la 13ème édition de la Journée nationale de lutte contre la corruption (Jnlc) se sont déroulées ce lundi, 10 décembre 2018 dans les locaux de la Direction générale des impôts. Cet évènement célébré sous le signe de l’engagement de la jeunesse dans la lutte pour l’éradication du fléau, a été marqué par la présence du ministre en charge de la jeunesse, Oswald Homeky et du ministre de la justice, Sévérin Quenum.

Consacrée par décret, la Journée nationale de lutte contre la corruption est célébrée au Bénin à la date du 8 décembre de chaque année. Et la 13ème édition de cet évènement a mis un accent particulier sur la contribution des jeunes dans la lutte. « Une jeunesse engagée dans la lutte contre la Corruption au Bénin », tel est le thème autour duquel se sont articulées les différentes communications au cours de la commémoration de l’édition 2018 de la Jnlc. Pour le Président de l’Autorité nationale de lutte contre la corruption (Anlc), Jean-Baptiste Elias, il est désormais impératif d’engager durablement les jeunes dans la lutte en vue d’amorcer à terme le recul du fléau. La lutte a beaucoup plus de chance de prospérer lorsque la jeunesse est associée car elle incarne et représente l’avenir, reconnait-il. De façon spécifique, il sera également question de mettre en exergue certaines initiatives des jeunes en la matière. Outre le partage des bonnes pratiques et expériences, il sera aussi question du renforcement de la collaboration entre l’Anlc et les organisations de jeunes actives dans la lutte contre la corruption. A sa suite, le président de l’Organe consultatif de la jeunesse, Thomas Singbo a dit toute la désolation de la jeunesse béninoise face à la persistance de la gangrène qu’est la corruption avec les conséquences fâcheuses y afférentes. Tout en rassurant de l’engagement des jeunes à œuvrer à l’avènement d’un Bénin prospère et intègre, il a plaidé pour une collaboration durable entre l’Anlc et les organisations de jeunes. Procédant à l’ouverture des travaux, le ministre du tourisme, de la culture et des sports, Oswald Homeky, a laissé entendre que les efforts des gouvernants seraient vains si, une fois la richesse crée, elle est dilapidée par certains. Toute chose qui justifie, selon lui, l’engagement du gouvernement à soutenir toute initiative visant à faire reculer la corruption au Bénin. Il a, par ailleurs, dit toute sa satisfaction quant au partenariat naissant entre l’Anlc et les jeunes.  Les deux principales communications animées par des jeunes ont porté sur « les méfaits de la corruption sur la jeunesse et des initiatives de jeunes en matière de lutte contre la corruption au Bénin » et « les outils et stratégies efficaces de lutte contre la corruption dans certains pays africains ». Il est aussi prévu des échanges avec le secteur privé pour la transparence dans la passation des marchés publics.

Aziz BADAROU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite