Premier conseil national extraordinaire : Les Fcbe pour une liste unique de l’Opposition en 2019

1 090

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le parti Forces cauris  pour un Bénin Emergent (Fcbe) a tenu son premier Conseil national extraordinaire ce samedi 8 décembre 2018, à Savè. Au terme de la rencontre tenue sous le thème : « Le parti Forces cauris pour un Bénin émergent face aux échéances législatives de 2019 », les Fcbe invitent toute l’opposition à constituer dans un élan militant, la liste gagnante des Forces de l’opposition autour du parti. Les Fcbe dénoncent par la même occasion, la dégradation continue de la situation politique, économique et sociale du Bénin.

Les forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) soutiennent la constitution d’une liste unique  de l’opposition pour les élections législatives de 2019. C’est la principale décision issue de leur premier conseil national extraordinaire. Pour ce faire, les Fcbe se mettent avec beaucoup d’humilité au service de l’opposition, pour constituer dans un élan militant, la liste gagnante des forces de l’opposition autour de leur parti.  « Nous pensons sincèrement que cette position de la question de la participation de l’opposition, aux législatives de 2019, avec une liste unique et en rangs serrés, offre l’avantage de la simplicité et de la clarté susceptibles de faciliter le vote des militants dans les isoloirs », a déclaré le porte-parole Alassane Tigri. Le parti dénonce par ailleurs, les velléités de fascisation et de dictature du pouvoir de la rupture avec pour corollaires, la confiscation des libertés, la généralisation de la faim dans le pays, le nombre sans cesse croissant des exilés et des prisonniers politiques et la conjugaison au passé, des acquis sociaux et démocratiques de la  conférence nationale. A en croire le porte-parole, cette dégradation continue de la situation politique, économique et sociale du pays est rendue  possible par « la vassalisation de l’Assemblée nationale, par le président Patrice Talon, en complicité avec le président Houngbédji, soutenus par les députés Godillot, du Bmp ».  Le conseil national rend donc un vibrant hommage aux députés de la minorité parlementaire, qui ont combattu avec hardiesse et dignité, toutes les lois « liberticides et scélérates » imposées au peuple béninois, dont au premier champ, la charte des partis  et le code électoral qui sont exclusifs et portent en germe, les conflits électoraux. Le conseil invite donc le peuple à s’organiser au sein de l’opposition et à lutter pour mettre fin au parlement vassalisé, en vue de l’avènement d’une Assemblée nationale à l’écoute et au service  du peuple béninois. Il exige par la même occasion, le retour sans condition, des exilés politiques et la libération immédiate de tous les détenus politiques et la fin du règne actuel de l’« arbitraire ». Les  Fcbe, s’engagent enfin à conduire avec courage et dignité, en synergie avec toutes les forces de l’opposition, la lutte pour la libération du peuple martyr,  depuis le 6 avril 2016. Une motion de soutien a été lue  à l’endroit du secrétaire exécutif national des Fcbe, Valentin Djènontin, de l’ancien ministre Komi Koutché, du président d’honneur de l’Union sociale libérale, Sébastien Ajavon, du président de la Renaissance du Bénin, Léhady Soglo, du président du Parti pour la libération du peuple, Léonce Houngbadji et de l’ancienne ministre, Fatouma Amadou Djibril, tous poussés hors de leur patrie.

 

Thomas AZANMASSO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite