Fête nationale de l’empire du soleil levant : Les relations bénino-japonaises célébrées

228

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le Japon et le Bénin ont magnifié leur coopération le vendredi 07 décembre 2018. C’était à l’occasion de la commémoration de la fête nationale du Japon, l’anniversaire de l’Empereur. C’est aussi la dernière que célébrera Akihito en tant qu’Empereur du pays du soleil levant. A Cotonou, à la résidence de l’ambassadeur du Japon, c’est le ministre des Affaires étrangères qui a représenté le gouvernement du Bénin à cet évènement. Aurélien  Agbénonci a formulé les bons vœux du gouvernement au peuple japonais et à l’Empereur. Il a aussi exprimé les reconnaissances du Bénin au Japon pour ses nombreux appuis.  « Les relations n’ont cessé de se renforcer à travers une coopération très fructueuse. Je voudrais  citer les domaines de la santé, l’agriculture, l’éducation, l’approvisionnement en eau, l’assainissement ainsi que l’infrastructure», a-t-il déclaré. Il citera également la construction prochaine de l’échangeur du carrefour Toyota, une infrastructure dont la réalisation, a-t-il dit, rendra plus fluide la circulation à Cotonou. Le ministre Agbénonci  a aussi  souligné qu’une délégation d’investisseurs japonais séjourne depuis quelques jours au Bénin pour explorer les opportunités de l’économie béninoise. Ce vendredi, l’ambassadeur du Japon  au Bénin, Kiyofumi  Konishi a, quant à lui, rappelé que les relations entre les deux Etats sont au beau fixe. Il a remercié l’Etat béninois pour avoir soutenu le Japon lors de la désignation de la ville d’Osaka comme celle devant abriter en 2025 l’exposition internationale universelle. Il soulignera qu’outre les grandes réalisations financées par le Japon au Bénin,  son pays soutient des projets en cours à savoir  le projet  d’approvisionnement  en eau potable par l’exploitation des eaux souterraines des communes de Glazoué et Dassa-Zoumè. Il a également évoqué la poursuite du projet de vulgarisation de l’aquaculture continentale phase II. Cette fête a aussi permis à aux membres de la société civile et au personnel politique de découvrir la cuisine japonaise.

 

Mike MAHOUNA

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite