Panique dans la commune de Klouékanmey : Le lion sera neutralisé en cas de force majeure selon le préfet Mègbédji

143

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le lion qui perturbe la tranquillité des habitants de Klouékanmey a désormais toute l’attention du préfet Christophe Mègbédji. A en croire l’autorité préfectorale, les agents des eaux et forêts vont essayer de le repousser dans son habitat naturel ou le neutraliser en cas de force majeure La vie du  lion de Klouékanmey est en danger. L’animal pourrait être  abattu selon le préfet du Couffo Christophe Mègbédji. « Au départ, on avait appris qu’il était parti d’Agbangnizoun pour arriver dans le Couffo. Comme il n’y a pas de forêts, il n’y a pas de parc dans lequel on va repousser le lion, je crois  que les  agents des eaux et forêts seront obligés de le neutraliser » a déclaré l’autorité préfectorale au micro de Océan FM.  Il avoue que le premier geste à faire en temps normal est de repousser le fauve dans son habitat naturel mais  il n’y a pas de parc ni de forêt dans les alentours. Ce qui rend les choses difficiles.

La priorité c’est de le repousser

Pour l’instant, le lion est toujours recherché. Le préfet du Couffo dit avoir mis les crieurs publics à contribution pour sensibiliser   les populations et les informer de l’évolution de la situation. Il rappelle encore que la priorité c’est de repousser le lion, mais  en cas de force majeure on sera obligé de le neutraliser. Dans certains pays on aurait préservé la vie du fauve en lui lançant des fléchettes soporifiques afin  de le déplacer dans un parc naturel.

Source externe

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite