Deux grands partis politiques pour le même chef : Où est Talon dans tout ça ?

250

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Samedi 1er décembre, le parti Union progressiste voit le jour, et samedi prochain, son frère siamois sortira des entrailles du Bloc républicain. Ainsi, dans sa volonté de reformer le système partisan au Bénin, le chef de l’Etat, Patrice Talon, se retrouve assis entre deux chaises.

C’est suite à son désir et sur ses instructions que de quatre (4) blocs, les partis politiques de la Mouvance présidentielle ont accouché finalement de deux blocs soit deux grands partis. L’accouchement aura été difficile dans les deux cas tant les intérêts sont divergents et les acteurs politiques appelés à aller à la fusion de leurs formations politiques ”se connaissent ” très bien sur la scène politique. Le chef de l’État qu’on attendait à ce qu’il ait un géant autour de lui n’a pu combler des attentes au regard de certains commentaires que suscite le projet. Contrairement donc à ses prédécesseurs Mathieu Kérékou et Yayi Boni qui ont réussi à asseoir un seul ”Bloc” politique, respectivement l’Ubf et les Fcbe, autour d’eux, Patrice Talon, lui, semble baigner dans deux eaux. Un étonnant choix politique que nombre de Béninois n’arrivent pas à s’expliquer. La polémique enfle. Mais visiblement du côté de la Mouvance et de son chef, on ne se presse pas d’y apporter des clarifications. Et, Patrice Talon peut continuer de détenir les ficelles des deux partis politiques de la Mouvance.

Ce n’est pas normal qu’un président de la République ait deux partis politiques. La préoccupation a été récemment soulevée publiquement par le député Éric Houndété, premier vice-président de l’Assemblée nationale, connu pour ses prises de position. ” Inconcevable que celui-ci puisse monter au créneau pour soutenir deux blocs”, s’en indignait dans une opinion sur les réseaux sociaux, Sylvain Akindes Adekpedjou, ancien député, ancien ministre de la République. Pour lequel des deux partis politiques Patrice Talon a-t-il concrètement du penchant? Pour lequel va-t-il accorder son suffrage aux législatives de mars 2019? C’est l’épineuse question qui trotte dans les têtes de plus d’un. Peut-être que chemin faisant, les Béninois en sauront davantage.

 

Worou BORO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite