La loupe : Talon et Boko prennent le contrôle du Bloc républicain

384

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

On connait désormais les maîtres de L’Union Progressiste né samedi dernier au palais des sports de Cotonou. Il s’agit de Bruno Amoussou et de Sacca Lafia. Le premier représentant le sud, et le deuxième pour représenter le septentrion. Cette volonté d’équilibre a reçu une attention soutenue du chef de l’Etat, qui veille rigoureusement aux négatifs relents régionalistes.

Pour le Parti républicain qui sera mis sur les fonts baptismaux ce samedi à Parakou, la surprise est totale. Le départ de maître Adrien Houngbédji de ce bloc et sa volonté de faire participer tout seul le Prd aux prochaines législatives ont renforcé les soupçons vis-à-vis d’Adrien Houngbédji. En dehors des débauchages au parti progressiste, et au niveau du Prd, une décision curieuse a été prise hier hors du territoire national. C’est Olivier Boko et Patrice Talon eux-mêmes qui prennent le contrôle du Parti Républicain.

Mais comment?

Abdoulaye Bio Tchané est le chef septentrional des républicains, mais c’est Olivier Boko et Talon qui contrôlent la partie sud. L’enjeu est de taille. Adrien Houngbédji doit être combattu avec force. Ceux qui ne savent pas que c’est ainsi doivent l’intégrer désormais. Patrice Talon et Olivier Boko sont les maîtres du jeu au niveau du parti républicain. Ils ont décidé de manœuvrer dans les deux camps, certes, mais aujourd’hui il y’a un fort pour les républicains.

A Sikêcodji par exemple, le siège du parti républicain appartient à Rock Néri, le bon petit d’Olivier Boko. Ce sont des signes qui ne trompent pas. Les coups de fil de ces derniers jours aussi qui ordonnent aux progressistes de rejoindre le parti républicain, attestent la thèse.

C’est aussi le bloc des jeunes. Ceux qui savent que les deux tiennent au renouvellement de la classe politique, même s’ils sont freinés par les bulldozers et les ayatollahs de la classe politique nationale, peuvent comprendre ce choix.

Dine ABDOU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite