Mise en place des clubs jeunes au Ceg Dantokpa : L’Ird initie les élèves à une citoyenneté active

541

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’Institut de recherche pour le développement (Ird) s’inscrit dans la dynamique d’une implication active des jeunes dans l’atteinte des Objectifs du développement durable (Odd). A cet effet, un réseau de clubs scientifiques des jeunes se constitue progressivement. Vendredi, 30 novembre 2018, le processus de mise en place du club jeunes du Collège d’enseignement général de Dantokpa, a été officiellement lancé dans les locaux du collège…

Le club scientifique du Ceg Dantokpa prend officiellement corps et les apprenants font déjà leurs premiers pas dans le domaine de la recherche. Et ce, grâce à l’Institut de recherche pour le développement qui s’est engagé dans un programme d’actions en faveur de la jeunesse dans l’optique de les impliquer dans l’atteinte des Objectifs du développement durable. Ledit programme repose sur l’animation d’un réseau international de clubs de jeunes “scientifiques et éco citoyens“. A en croire le représentant de l’Ird, chaque club réunit des collégiens et des lycéens du monde entier qui sont accompagnés par leurs enseignants et des scientifiques. « A travers deux volets d’actions, les jeunes, à l’image des scientifiques, explorent un sujet d’étude en lien avec le développement durable et partageant leurs résultats publiquement », précise-t-il. Convaincu que l’appropriation citoyenne des savoirs scientifiques reste un préalable indispensable à l’atteinte des Odd, l’Ird entend donc amener des jeunes francophones à développer une citoyenneté informée, active et engagée. De novembre 2018 à mai 2019, des clubs scientifiques seront donc mis en place dans plusieurs établissements scolaires et les apprenants s’approprieront la démarche scientifique pour réagir aux enjeux du développement durable. Par ailleurs, la restitution publique des résultats de recherche se poursuivra jusqu’en juin 2019. « Aujourd’hui, quelque soit le problème que vous avez, vous envisagez des solutions qui requièrent ou exigent un recours à la recherche. C’est donc une démarche opportune pour nos apprenants parce que nous les éduquons, nous les formons mais ils doivent également résoudre les problèmes de développement et ceci passe par la recherche », a reconnu Issa Mohamed, enseignant de sciences de la vie et de la terre (Svt) au Ceg Dantokpa. Et de poursuivre « Nous allons nous lancer dans la recherche et cette recherche va nous demander de la disponibilité, de capacités et de compétences individuelles et collectives… nous allons faire une projection sur la suite… nous verrons comment concilier nos activités pédagogiques avec les activités de recherche que l’Ird nous apporte ».

Aziz BADAROU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite