La loupe : La fameuse route Porto-Novo-Mèdédjonou

252

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Aujourd’hui au Bénin, le développement de la route passe par le débauchage des députés dont le parti est hostile aux réformes du système partisan. Les populations d’Adjarra, pour une route qu’elles ont rêvé voir réalisée depuis environ trente ans, savourent le plaisir de la toucher du doigt bientôt. Le lancement officiel des études a été fait la semaine dernière par le ministre des Infrastructures et des transports, accompagné d’une forte délégation communale et préfectorale.

Cela se passe au lendemain de la démission du Prd, du député Edmond Zinsou pour le bloc républicain, l’un des deux partis en création du chef de l’État. Lui et le maire de la commune d’Adjarra versatiles comme un caméléon. On apprend, même déjà que ce maire est de retour vers le parti républicain, une fois encore, si ce n’est déjà fait.

Le thème de campagne est tout trouvé par les démissionnaires éhontés et sans dignité. “Nous avons démissionné du Prd pour le développement socio-économique  de notre chère commune, voyez-vous même les effets. La route Porto-Novo- Mèdédjonou est lancée et deviendra une réalité bientôt. …..

Et bien voilà. Désormais si une personnalité politique démissionne de son camp politique et rejoint celui du président de la République, il sera attribué une route ou une infrastructure à sa ville d’origine.

Edmond Zinsou est un ingénieur agronome et ancien maire. Le maire marionnette est professeur certifié de collège. Le premier a affirmé deux jours avant sa démission du Prd qu’il ne démissionnerait jamais, et qu’il a toujours conseillé à la  jeune génération d’être loyal et fidèle en politique. Le deuxième après avoir démissionné collégialement avec son mentor Edmond Zinsou,  s’est précipité au domicile du Président dont il démissionnait du parti pour aller demander pardon. Dans cette semaine, cette même personne ravalera à nouveau ses vomissures.

Voilà ainsi présenté le personnel politique béninois.

Voilà ceux qui enseignent aux jeunes de leur emboîter le pas.

Voilà ceux qui pensent que la jeunesse n’est pas prête pour les remplacer dans une meilleure qualité.

Que Dieu et les mânes des ancêtres du pays nous épargnent de cette honte et indigné de cet type de politiciens

Dine ABDOU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite