A propos des révélations du Toffa 2019 interprété par Koffi Aza : Patrice Talon a besoin des exilés pour bâtir la maison ‘’Bénin’’

2 915

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Au lendemain de la cérémonie de consultation du Fa (oracle) pour le compte de l’année 2019 au Bénin, le Professeur Koffi Aza était hier dimanche 2 décembre 2018, l’invité de l’émission sociopolitique ‘’Sans langue de bois’’ de la radio Soleil Fm. Occasion pour le prêtre du Fa et acteur majeur de cette cérémonie épisodique, de revenir sur les presciences révélées par le Fa, pour le compte de l’année à venir. Il s’est entre autres, tablé sur  le comportement que le Toffa recommande au Président de la république d’adopter, vis-à-vis des personnalités politiques exilées, pour le développement du Bénin et de rappeler au public, son vrai rôle dans les différentes consultations du Fa, chaque année.  

 D’entrée, Koffi Aza réfute toutes formes d’interprétations du Toffa 2019, distillées dans les réseaux sociaux. Ceci, notamment sur ce que le Fa a dévoilé sur les différentes personnalités de l’opposition qui ont trouvé exil, loin du Bénin. « Le Fa n’a jamais dit qu’il faut que les exilés reviennent répondre de leurs actes », affirme-t-il. Pour lui, ces affirmations lui sont étrangères car, il jure ne faire aucune déclaration sur cette partie du Fa. Il va alors repréciser l’idée du Fa, sur la question. « Le Fa dit plutôt qu’un seul roi ne peut faire la charpente à lui seul. Il faut qu’il invite ceux qui sont dehors, pour qu’ils rentrent afin de l’aider à construire la maison », dira l’invité de Virgile Ahouansè. Par cette déclaration, Koffi Aza explique que le chef de l’État est parfaitement conscient de ce qu’il ne peut à lui seul réaliser sa mission à la tête du pays. Donc pour lui, Patrice Talon a besoin de ramener la balle à terre en tant que père de la nation tout en faisant appel aux frondeurs pour, selon son interprétation du Toffa 2019, un développement participatif et inclusif. Face aux nombreuses controverses dont le Toffa 2019 fait montre dans les réseaux sociaux, il n’a pas manqué de rappeler au cours de l’entretien, le rôle qui est le sien dans cette consultation de l’oracle. « Le professeur Aza n’est mêlé ni de prêt ni de loin à la consultation. Ceux qui viennent savent que depuis 12 ans, je n’ai jamais jeté le chapelet lors du Toffa, je n’ai jamais consulté le Fa » a-t-il martelé. Il conclut en rappelant que son rôle est de prendre activement part à la rédaction du rapport qui résulte de chaque Toffa.

 

Janvier GBEDO (Stag)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite