Lutte contre les maladies tropicales négligées : Bilan de 2018 et perspectives à l’ordre de la 6e revue annuelle

528

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Les différents acteurs de la lutte contre les maladies tropicales négligées au Bénin tiennent depuis hier, 27 Novembre 2018, la 6e revue annuelle dans un hôtel de la commune de Parakou. Une revue organisée par le ministère de la santé à travers le programme national de lutte contre les maladies transmissibles. Faire le bilan des actions menées en 2018 en matière de lutte contre les maladies tropicales négligées et faire des perspectives pour une lutte plus efficace pour l’élimination desdites maladies. Tel est l’objectif qui justifie la tenue de la 6e revue annuelle des activités de lutte contre les maladies tropicales négligées. De façon spécifique, il sera question pour les acteurs de la lutte, au cours des 72 heures que dure la revue annuelle, de discuter des progrès, difficultés de la lutte et de définir des approches de solutions pour l’amélioration de la couverture dans les  différentes communes. Les échanges permettront d’aboutir au maintien des bonnes pratiques ou stratégies qui ont permis d’avoir de bonnes couvertures épidémiologiques dans le traitement de masse. On peut retenir qu’en 2018, les traitements de masse en milieu communautaire contre les pathologies comme les Géo helminthiases ou parasitoses intestinales,  les bilharzioses ont été poursuivis dans 10 communes. Le programme national de lutte contre les maladies transmissibles vise l’élimination des maladies telles que la Filariose Lymphatique ou éléphantiasis, les Géo-Helminthiases ou parasitoses intestinales, les schistosomiases ou bilharzioses et le Trachome. Nékoua M’po, représentant du coordonnateur du programme national de lutte contre les maladies tropicales négligées, a remercié les acteurs de la lutte pour leur engagement et a souhaité la réussite à la 6e revue annuelle de la lutte contre les maladies tropicales négligées. Le représentant résident de RTI Bénin Daré Aboudou, partenaire du PNLMT, a fait observer que le nouveau format de la revue permet de traiter les problèmes spécifiques des départements. Il a salué les efforts fournis dans la lutte dont les fruits ont commencé par se voir. Tout en souhaitant le maintien des bonnes pratiques de lutte, il n’a pas manqué d’émettre le vœu que le Bénin soit présent au rendez-vous bilan pour l’élimination de certaines endémies et le contrôle des autres. Karimou Imorou Yacoubou, directeur départemental de la santé, représentant le ministre de la santé, procédant à l’ouverture de la revue, a salué l’engagement des différents acteurs du programme pour l’élimination des maladies tropicales négligées. Car pour lui, il est du devoir des acteurs de la santé de travailler à assurer la santé des populations. C’est pourquoi, il a exhorté ces derniers à redoubler d’ardeur. La revue annuelle est une activité capitale qui permet de faire le point, la critique et l’autocritique des actions pour une meilleure planification des activités futures. Il a souhaité une participation active des acteurs pour l’atteinte des objectifs de la revue.

Albérique HOUNDJO (Br Borgou-Alibori)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite