La loupe : Adrien Houngbédji a le vent en poupe

2 780

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Pour finir Adrien Houngbédji,  comme le clament ses partisans dans les fiefs du Prd, Patrice Talon aligne et rassemble dans un même Bloc Adidjatou Mathys, Jacques Migan, Jean Claude Houssou et autres.

 Des ministres et anciens ministres sans ancrage politique, des directeurs généraux sans complicité avec le bas peuple, des personnalités sans aucune visibilité. Sauf Gbènamèto de la commune de Seme-Kpodji, qui peut montrer un fief dans son Djeffa natal.

 On veut combattre Adrien Houngbédji avec des noms que les gens qui ont entre dix-huit ans et vingt-cinq ans ne connaissent pas.

 C’est avec du recyclé et le passé lointain que le laboratoire de la rupture entend venir à bout d’un parti  âgé de trente ans, un parti de fanatiques, de passionnés, ou encore appelé fétiche de Porto-Novo.

 Si Augsutin Ahouanvoebla dans sa vingtième circonscription électorale règne en maître avec Justin Agbodjèté, et autres,  Paulin Gbénou, dans la dix-neuvième, la mayonnaise tarde à prendre.

 Ceux qui se bousculent sont bien connus au bataillon mais ne  pèsent pas grande chose dans Porto-Novo et environs. Tout le monde veut devenir chef, et c’est ceux qui ne valent pas leur ombre qui exhibent les muscles et terrorisent.

 Les choses se passent comme si le Prd est un mouvement né en 2018 à  la veille des réformes du système partisan.

 Le pire est que ces gens se font piéger déjà par les milliers de militants espions du Prd qui les trompent, car ils ne connaissent pas le terrain, et font semblant de le connaître.

 Pourvu que tous ces agissements ne pérennisent pas le mythe Houngbédji

Dine ABDOU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite