Univers cinématographique béninois : Claxic TV pour la distribution de contenus audiovisuels

387

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Bientôt une plateforme de vidéo à la demande, disponible en ligne au Bénin. En prélude à son lancement le 15 décembre prochain, il a été présenté aux différents acteurs, ainsi qu’au public béninois, ce jeudi 15 novembre 2018. C’était à la salle de Conférence du ministère du commerce à Cotonou.

CLAXIK TV est une plateforme de vidéo à la demande disponible en ligne surclaxiktv.com et en application mobile sur Android et iOS. C’est une plateforme qui donne un accès instantané à une grande vidéothèque de contenus béninois (courts et longs-métrages, séries, web-séries et mini-séries, documentaires, capsules etc.) en français et en langues locales, sous réserve d’un abonnement mensuel. CLAXIK TV veut amener le contenu béninois à la conquête du Bénin et du monde. Où que ce soit dans le monde, il suffira désormais d’un seul écran pour accéder à des centaines de films béninois.

Conditions d’abonnement

Deux formules d’abonnement sont proposées aux utilisateurs. L’abonnement « basic » fonctionne pour un écran et l’abonnement « Premium » pour deux écrans format HD, pour les films disponibles en HD. Chaque nouvel abonné a droit à 15 jours d’utilisation gratuite de la plateforme avant de décider ou non d’accepter un abonnement payant. Par ailleurs, le payement mensuel est adapté aux réalités du Bénin et va incorporer le paiement mobile en plus du paiement par carte bancaire pour permettre aux populations non-bancarisées de s’abonner.

Appréciant l’œuvre à sa juste valeur, l’acteur du monde cinématographique François Okioh a adressé ses félicitations aux initiateurs, pour cette œuvre révolutionnaire qui participe à changer le monde. Il a invité la jeunesse à l’union pour agir à véritablement à changer le monde. Pour le directeur général de CLAXIC MADIA, Kebo Okioh, l’initiative répond au manque d’investisseurs dans la distribution de contenus audiovisuels béninois. Il était donc nécessaire à en croire ses propos, de mettre en placece réseau de distribution qui couvre le pays et proposer une vidéothèque de contenus béninois à près de 2 millions de résidants connectés sur les réseaux sociaux sur leurs mobiles, et aux centaines de milliers de compatriotes de la diaspora. Il a exhorté les acteurs cinématographiques en particulier et le peuple béninois en général à adopter le produit, pour un réel développement de l’industrie cinématographique au Bénin.

 Th. A.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite