Bénin : Katrina Sharkey au contact des bénéficiaires du Pej

164

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Des bénéficiaires du Projet emploi des jeunes (Pej) ont reçu, mercredi 21 novembre 2018, la visite de la Représentante résidente de la Banque mondiale au Bénin. A Tchaourou et Save où elle s’est rendue, Katrina Sharkey est allée constater l’impact de ce projet financé par l’institution qu’elle dirige.

 A Tchaourou, Mariam Chabi Olou, tisserande, a eu le mérite de recevoir la Représentante résidente de la Banque mondiale au Bénin et sa suite. Mariée, mère de cinq (5) enfants, elle est l’une des bénéficiaires du Pej, notamment de la subvention de 200.000 francs CFa mise en place pour permettre à 17.000 jeunes béninois de se lancer ou de développer  des activités génératrices de revenus dans les secteurs de l’artisanat, du tourisme et de la transformation agricole. Dame Mariam s’est installée à Okélagba, dans l’arrondissement de Tchaourou Centre où elle exerce la profession de tisserande. Diplômée du métier, elle était ménagère revendeuse de gâteaux, faute de matériels de travail. Avant le Pej, elle était confinée dans un état de pauvreté qui l’empêchait d’exploiter pleinement son potentiel, d’exercer son métier et d’être épanouie. Après sa sélection, Mariam Chabi Olou a bénéficié de formations grâce au Projet. Et, avec la subvention qui a suivi, elle a pu s’acheter les matériels de travail et s’est installée. Patronne d’un atelier de six (6) apprenties, elle dessert la localité de Tchaourou et environs en tissus qu’elle fabrique. Avec cette bénéficiaire, Katrina Sharkey a longuement échangé pour mieux comprendre ses motivations, l’organisation qu’elle met en place pour optimiser son activité et la transformation que la subvention a apportée dans son travail et dans sa vie. La patronne des lieux s’est dit très satisfaite de la subvention du Pej qui l’a sortie de la pauvreté, contribue à son épanouissement et l’aide à contribuer efficacement aux différentes charges du ménage.

A Savè, la Représentante résidente de la Banque mondiale a été l’hôte du Centre intégré de formation et de production des artisans de Save (Cifpas) dont le partenariat avec le Pej a permis la formation de plusieurs jeunes de la commune pour l’obtention du Certificat de qualification professionnelle. Aux côtés de la Directrice du Centre, Félicité Afouda, madame Sharkey a parcouru les salles de formation et la boutique. Ce qui lui a permis de s’informer sur les métiers avant de s’entretenir avec des anciens et nouveaux stagiaires. Occasion pour Katrina Sharkey d’inciter les filles à croire aux valeurs du travail qui constituent, selon elle, l’unique voie pour gagner la bataille de l’autonomisation.

 À propos du Pej

Le Projet emploi des jeunes a soutenu des jeunes en apprentissage, accompagné le perfectionnement des patrons et appuyé 73 centres de formation professionnelle dont 12 centres publics. Il s’est également investi dans le renforcement des capacités en entrepreneuriat des jeunes à travers la mise en place de petites subventions pour leur insertion. Avec le Cifpas, centre mixte avec une prédominance de filles, créé en décembre 2006 grâce à l’appui financier de Swiss Contact Bénin (le principal partenaire) et de la Coopération Belge, le Pej a signé un contrat de partenariat pour la formation complémentaire par apprentissage de type dual des bénéficiaires du Projet dans les métiers de la couture (58 bénéficiaires dont 14 hommes) et dans le tissage (20 filles bénéficiaires).

Le Centre a présenté 61 candidats (dont 12 hommes) dans la couture et 16 candidates dans le tissage à l’examen du CQP, tous ont réussi.

 Mike MAHOUNA

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite