Match Gambie # Bénin 3-1 : Pas de péril en la demeure mais… !

870

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Les Ecureuils du Bénin se compliquent davantage la vie et doivent s’être mordus les doigts au soir de ce samedi 17 novembre 2018, à l’Indépendance Stadium de Bakau, dans la ville gambienne. C’est ce qu’on est à même de déduire de l’humiliant revers (3-1) obtenu face aux Scorpions de la Gambie (3-1). Cependant, pas de péril en la demeure…

- Advertisement -

Piqués par les Scorpions en quête de succès devant leur public, le Bénin a désormais le dos au mûr. Et pourtant, les poulains de Michel Dussuyer croyaient avoir fait le plus dur, quand Steve Mounié a ouvert le score sur une tête croisée à la suite d’un centre du latéral droit Seïdou Barazé (0-1, 34e). Un avantage qu’ils ont d’ailleurs maintenu jusqu’à la pause. Mais de retour des vestiaires, les données ont été immédiatement renversées juste après la sortie de Sessi d’Almeida (61e) qui abattait un travail de pressing en milieu de terrain. Conséquence, les Gambiens ont profité de la faille de Djiman Koukou et de son manque de compétition pour prendre en possession le milieu de terrain. Ceci, ajouté au jeu décousu offert par l’ensemble des joueurs pris individuellement. On ne peut occulter le mauvais coaching de Michel Dussuyer qui a effectué trois changements qui n’ont rien apporté à l’équipe déjà privée de son capitaine Stéphane Sessegnon. Par contre, contrairement à Dussuyer, le sélectionneur gambien a fait une bonne lecture de jeu. Ces changements ont été bénéfiques. Outre le but égalisateur de Lamin Jallow (70e), neuf minutes après la sortie de Sessi, les remplaçants Jobe Bubacarr (78e) et Jallow Ablie (90e +4) ont mis à genoux toute l’équipe béninoise avec une défense pratiquement de rue.

Une finale attend le Bénin à domicile en mars prochain

 

Malgré la lourde défaite du Bénin face à la Gambie (3-1), les Ecureuils du Bénin maintiennent leur chance de qualification. Héroïques face à l’Algérie, ils ont désormais le dos au mûr et sont condamnés à créer le même exploit en mars prochain face au Togo s’ils veulent goûter à la plus grande compétition de la Caf sur le continent. Surtout que les Eperviers du Togo se sont quant à eux lourdement inclinés à Lomé face à l’Algérie (1-4). De même, Michel Dussuyer doit profiter de ces quelques mois de pause pour trouver l’alchimie nécessaire pouvant battre le Togo à Cotonou pour le compte de la 6e et dernière journée des éliminatoires de la Can. L’exploit est toujours permis et la qualification pour la Can dépendra des joueurs eux-mêmes. Notons que dans cette poule D, l’Algérie est seule en tête du classement avec 10 points, suivie du Bénin (7 points), de la Gambie (5 points) et du Togo (5 points).

Abdul Fataï SANNI

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite