Lutte contre l’insalubrité à Cotonou : Une dizaine de personnes déjà sous mandat de dépôt…

511

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le procureur de la République près le tribunal de première instance de Cotonou n’a pas seulement brandi la menace de poursuivre tous ceux qui jetteront des ordures sur les voies publiques mais il l’a mise à exécution. Après avoir instruit les officiers de police judiciaire, plusieurs personnes sont déjà tombées sous le coup de la loi. Plus d’une dizaine de personnes sont déjà mis sous mandat de dépôt en fin de semaine écoulée…

Au total, dix-sept (17) personnes auraient déjà été placées sous mandat de dépôt pour insalubrité ou pollution de l’environnement à Cotonou. Jeudi dernier, cinq personnes ont été interpellées. Suite à leur interpellation et les auditions, les inculpés ont été mis sous mandat de dépôt. Deux individus sont accusés d’avoir déversé les vidanges de fosses septiques dans des caniveaux et les trois autres auraient déposé des ordures ménagères dans des domaines publics. Et dans la soirée du vendredi, 16 novembre 2018, douze autres personnes ont été présentées au procureur de la Républiquepour faits d’incivisme et de pollution de l’environnement. Au cours de l’interrogatoire, les mis en cause à l’instar des cinq (05) ne sont pas arrivés à convaincre le Procureur de leur innocence par rapport aux faits portés contre eux. Selon l’information publiée par le journal L’inter-press et relayée par beninwebtv, le Procureur a décidé de les mettre sous mandat de dépôt en attendant l’audience prévue pour se tenir dans quelques jours. Faut-il le rappeler, à l’occasion de sa première réunion de commandement, le procureur de la République près le Tribunal de première instance de Cotonou Mario Metonou a décidé de sévir face au spectacle désolant qu’offrent les immondices versées sur les terres, pleins centraux et sur certains axes stratégiques de la ville vitrine du Bénin. Il a, à cet effet, instruit les unités de police judiciaire de sa compétence. La guerre est donc déclarée…

A.B

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite