14è édition du Festival international du théâtre du Bénin : La troupe “Gabilè” du Togo donne le top à Parakou

123

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

C’est parti pour huit jours de spectacle à Parakou. C’est l’Institut français du Bénin, annexe de Parakou qui abritera tous les soirs du 16 au 24 Novembre 2018, les spectacles entrant dans le cadre de la 14ème édition du Festival international de théâtre du Bénin (Fitheb).Parakou accueille à l’instar de cinq autres villes du Bénin la 14è édition du Festival International du Théâtre du Bénin (Fitheb). C’est la troupe “Gabilè” du Togo qui a donné le top du Fitheb 2018 dans la cité des koburu avec un conte théâtralisé intitulé “palabres du cordonnier”. Pendant une bonne cinquantaine de minutes, les deux comédiens ont tenu en haleine le public qui a fait le déplacement pour être témoin de cet événement qui ne vient que chaque deux ans. Plusieurs allocutions ont été prononcées avant le spectacle proprement dit pour lancer le Fitheb dans la ville de Parakou. Le coordonnateur communal du festival à Parakou, EricNougloi a, au nom de Eric Hector Hounkpè, directeur du Fitheb, souhaité la bienvenue aux délégations de la France, de l’Haïti et du Togo présentes à Parakou pour le Fitheb, qui est et demeure une véritable opportunité de brassage Le directeur de cabinet du maire de Parakou, Idrissou  Boukary et la représentante du directeur départemental du Tourisme, de la culture et des sports, Yvette Fadonougbo ont salué la tenue du festival dans la commune de Parakou et n’ont pas manqué d’exhorter les populations à faire le déplacement pour suivre les différents spectacles. Yvette Fadonougbo a insisté sur l’importance du thème de l’édition 2018 du Fitheb, qui est « théâtre et engagement civique et social pour un développement durable du Bénin, en Afrique et dans le monde ». Elle a expliqué le bien-fondé du théâtre en tant qu’art pour l’homme. Le représentant du préfet du Borgou, Eugène Agboton procédant au lancement officiel du festival au nom du préfet Djibril Mama Cissé, a fait une brève présentation de l’historique de ce festival qui a vu le jour en 1991 et qui permet au Bénin de promouvoir le théâtre. Il est à signaler que le festival se déroule simultanément dans les communes de Natitingou, Cotonou, Lokossa, Abomey et Porto-Novo.

Albérique HOUNDJO (Br Borgou-Alibori)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite