Phase 2 du projet Acma : Les transformatrices de Dangbo formées sur le saumurage du piment

802

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le projet Approche communale pour le marché agricole (Acma), dans sa phase 2, s’intéresse à la conservation du piment avec l’appui de Africa Green SA. Et, ce sont les communes d’Adja-Ouèrè, Pobè, Adjohoun, et Dangbo qui sont à l’honneur. Dans l’enceinte de l’Agence territoriale de développement agricole (Atda) de la commune de Dangbo, mardi 13 novembre 2018, s’est tenue,  à cet effet, la formation des transformatrices sur le saumurage du piment. Cette formation  conduite de main de maître par le Dr Paul Houssou et Hermine Djivo, est une technique innovante qui consiste à conserver pour une année, le piment frais dans un bocal contenant la saumure. Selon les propos des formateurs, ladite technique consiste préalablement à trier et à laver le piment; à stériliser le bocal devant servir de contenant à la conservation, puis, à ajouter la saumure qui est une solution salée à 10%, au piment dans le bocal avant la pasteurisation. De quoi permettre aux femmes de ne plus avoir à jeter la culture qui, en cas de mévente, se détériore. Le saumurage contribue ainsi, à accroître la productivité et la bourse des femmes. Dans le rang de celles-ci au terme de la formation, grande était la joie.  «Nous sommes maintenant  aguerries…Nous la (technique Ndlr) transmettrons aux autres membres de notre groupement», a confié Conforte Vodounou, présidente de “Massavo”, un groupement des transformatrices de piment.

- Advertisement -

M.M

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite