Lutte contre les ordures sur la voie publique : Plutôt instaurer un mécanisme gratuit de collecte

1 171

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le fait qui alimente l’actualité nationale depuis quelques jours reste la traque lancée contre les citoyens déversant des ordures sur la voie publique. Le Procureur de la République, Elom Mario Mètonou n’a pas seulement brandi la menace de poursuivre tous ceux qui seront pris devant le tribunal mais il entend la mettre à exécution. Les officiers de police judiciaire ont d’ailleurs été instruits à cet effet. Si tous s’accordent sur la nécessité de militer en faveur des villes propres et durables, la solution ne se trouve peut-être pas encore dans cette démarche. L’urgence serait la mise en branle d’un mécanisme gratuit de collecte d’ordures pour des raisons diverses…

Tout ne peut être payant dans un pays en voie de développement comme le Bénin. Et les taxes ne sauraient s’appliquer à tout dans une économie en pleine construction. Et surtout pas dans la gestion des ordures. Combattre le jet des ordures sur les voies publiques reste salutaire et mérite d’être soutenu par tous car le bien-être des citoyens en dépend. Mais a-t-on dégagé des endroits servant de dépotoir et de transformation d’ordures dans des localités ? Combien de poubelles a-t-on disposé dans les ruelles et sur les voies publiques ? Les structures de collecte d’ordures offrent-elles leurs prestations gratuitement étant donné que les ordures constituent de nos jours, une richesse ? Autant de préoccupations auxquelles il faudra apporter des réponses pour fonder cette nouvelle menace brandie et dont l’écho parvient à tous. La panique s’installe dans le rang des concernés. Ce qui parait bien normal. Mais à l’époque actuelle où les déchets ménagers peuvent être transformés en électricité, énergies renouvelables, compost, etc, ne peut-on pas procéder autrement ? Et pour être précis, la valorisation des ordures ménagères reste aujourd’hui une véritable opportunité d’affaires. Dans la gestion des déchets, la valorisation des déchets ou revalorisation est un ensemble de procédés par lesquels on transforme un déchet matériel ou organique dans l’objectif d’un usage spécifique comme le recyclage, le compostage ou encore la transformation en énergie. La valorisation des déchets est généralement considérée comme une solution préférable à l’élimination des déchets. A titre illustratif, dans la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte votée en mai 2015, le gouvernement français a appelé à favoriser la production d’énergie issue de la valorisation des déchets lorsqu’ils ne sont pas recyclables. Toute chose qui démontre aujourd’hui que les ordures ménagères ne doivent plus être perçues comme une menace mais une opportunité d’affaires. Et le Projet d’urgence de gestion environnemental en milieu urbain (Pugemu) financé par la Banque mondiale a doté le Bénin d’un système de traitement des ordures. Ce qu’il faudra notamment généraliser à toutes les localités du pays. De ce fait, une question pertinente se dégage. Si les ordures collectées peuvent être transformées et générer de la valeur ajoutée, pourquoi ne pas les collecter gratuitement auprès des populations ? Pourquoi alors contraindre les populations à s’abonner à titre payant aux services de collecte ? Encore que le pouvoir d’achat n’est pas favorable à tous les niveaux. « Nous n’allons pas continuer par tolérer ces actes qui ternissent l’image de la ville. Tous ceux que vous allez surprendre en train de déverser des ordures sur la voie publique, vous les arrêtez systématiquement. On les poursuivra devant le Tribunal », a ordonné le procureur de la République près le Tribunal de première instance de première classe de Cotonou, Elonm Mario Mètonou, aux forces de l’ordre. Ceci, à l’occasion de sa première réunion de commandement avec les Officiers de police judiciaire. Mais, il y a des préalables à cette étape. Car, de nos jours, même les matières fécales génèrent de la valeur ajoutée et il importe de parvenir à un système dans lequel ces déchets sont recherchés pour créer de la richesse au lieu de contraindre les populations à encore payer pour la collecte des ordures. De toute façon, il faut savoir prendre exemple sur les autres…

 

Aziz BADAROU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite