La loupe : Un piège guette encore Patrice Talon

2 196

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Après la débâcle à plusieurs reprises de la révision de la Constitution pour laquelle le pouvoir de la Rupture était très sûr, il pointe à l’horizon un nouveau piège pour Agbonon.

La constitution de deux ou d’un seul bloc de la mouvance présidentielle pour aller aux élections législatives prochaines, et à  toutes les élections à venir n’est pas du goût de la classe politique, toutes tendances confondues. Même la génération montante qui souhaite le départ systématique des anciens.

Cependant, Patrice Talon fonce tête baissée. Le compétiteur né abhorre l’échec et aime aller jusqu’au bout de ses projets. C’est pourquoi il n’a jamais raccroché au sujet de la révision de la loi fondamentale.

Seulement ici, le bateau a commencé par prendre l’eau de toute part. Au lieu de deux ou trois blocs, on assiste à la constitution de quatre blocs avec la ruse selon laquelle ces nouveaux dissidents maîtres des deux nouveaux blocs seraient toujours de la majorité au pouvoir.

L’affaire risque de capoter. Surtout avec les discours de plus en plus ambigus d’Adrien Houngbédji. C’est plus vrai que faux que quelque chose de malsain se prépare contre les réformes, surtout le système partisan.

Attention tout de même.

Les comploteurs doivent prendre garde, pour ne pas penser que leur coup marchera encore facilement pour la troisième fois. Si ça  rate,  Le Bon Dieu sait qu’ils sont “morts”. La sentence sera suicidaire pour eux.

Patrice Talon ne va pas les tuer à moitié.

C’est un axiome.

 

Dine ABDOU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite