Œuvre sociale et humanitaire à Houéyogbé : ‘’Direct Aid Bénin’’, au secours de l’école des sourds de Sè

1 103

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’Organisation non gouvernementale (Ong) ‘’Direct Aid Bénin’’ comble encore nombreux cœurs, de joie. Ce sont, ceux des pensionnaires du ‘’Centre Ephphatha d’éducation et de formation des Sourds’’ de Hindè à Sè, commune de Houéyogbé. Les bras chargés d’importants vivres, produits de première nécessité et équipements, cette organisation internationale d’origine Koweitienne a tenu hier, mardi 13 novembre 2018, par cette empreinte, se rappeler avec ‘’sociabilité’’ et ‘’humanisme’’ comme l’indique sa devise, des enfants et personnel de cette pension.  

Sacs de riz, bidons d’huile végétale, cartons de sel, de pâtes alimentaires, de moustiquaires, balles de vêtements et de couvertures, jouets…C’est la quintessence du don fait par ‘’Direct Aid Bénin’’, au profit de cette centre particulière d’éducation et formation. Ceci, dans la perspective de prouver à ceux qui l’abritent, qu’ils sont certes dans une zone isolée, mais qu’ils sont loin d’être oubliés. « Nous remercions le couple Tossou Paul et Julienne grâce à qui, nous pensons toujours à vous. On sent qu’ici, quelque chose de grand et de magnifique se fait. Il y a des occasions où la parole ne fait pas du poids, d’où ce geste. Nous sommes en effet à notre deuxième geste à votre égard et nous vous promettons de revenir très prochainement. On ne vous oubliera pas. Nous serons davantage à vos côtés », a entériné Euloge Abd-Gafar Zohoungbogbo, chef de la délégation des bienfaiteurs. Profitant de l’aubaine, il a décernéà sa manière et par le truchement de compliments et d’apologies, un palme d’or aux éducateurs, enseignants et personnel dece centre qui pour lui, font un travail sacerdotal.Le directeur du centre, prenant la parole, n’a pas lésiné sur les mots, pour congratuler ses hôtes et les inciter à faire plus. « Le geste que vous venez de faire nous procure de la joie. Grâce à vous, les enfants sont tout heureux. Nous comptons aussi sur vous pour que par votre biais, d’autres personnes de bonne volonté nous viennent en aide également. Ceci nous permettra d’autonomiser le centre », lance Augustin Djossou. Les enfants du centre, ne sont pas restés du reste de la cérémonie. Malgré leur handicap moteur, ils ont par des pas de danse et de démonstrations folkloriques, des faits et gestes de mains, remercié leur donateur, pour sa sympathie. Ils ont enfin eu droit à la distribution des jouets qu’ils se sont automatiquement appropriés.  Le centre Ephphatha est à but lucratif et regroupe deux sections dont une école primaire et un centre de formation en couture. Il est créé en 2010 et compte 57 pensionnaires ‘’sourds’’ et 12 agents.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite