Les Echos du Septentrion (14 Novembre 2018)

196

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

DJOUGOU

La saison 2018 de Kamouhou « fête de chicotte » lancée

 

L’édition 2018 de la fête de Kamouhou a démarré depuis quelques jours au niveau des communautés Lokpa. A l’instar de la commune de Djougou, plusieurs communes du département de la Donga ont lancé les hostilités pour les festivités de Kamouhou 2018.

En effet, c’est le village de Gnongambi dans l’arrondissement de Bariénou, commune de Djougou qui a donné le top de la célébration, le samedi dernier dans une ambiance festive. Ceci pour sacrifier à la tradition de valorisation de la culture Lokpa.

Pour les Lokpa, la fête Kamouhou est l’expression de la bravoure, de la détermination et du courage et constitue en même temps une manière de s’identifier à travers l’héritage.

Pour Jérôme Naïssé, un Lokpa et un des principaux acteurs de l’organisation du Kamouhouun peuple sans culture est un monde sans âme, cette fête permet de renforcer les relations familiales pour une cohabitation pacifique. Car, il permet aux filles et fils de cette ethnie de s’identifier véritablement en se flagellant dans le respect des différents rituels de ladite communauté.

•  Distribution de plus de 300 attestations du Bac 2018

Plus de 300 attestations de baccalauréat 2018 ont été distribuées dans la commune de Djougou, plus précisément 375 sur 614 attestations réservées pour les nouveaux bacheliers du département de la Donga. C’est le point fait au terme de la mission départementale conjointe de la délégation composée d’un agent du ministère del’enseignement supérieur et de celui de l’office du Bac. C’est la Direction départementale des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle (Ddestfp) de la Donga qui a servi de cadre à cette opération de distribution des attestations du baccalauréat 2018 aux candidats déclarés admis, qui s’était déroulée du lundi 29 octobre 2018 au samedi 03 novembre 2018.

KANDI

Soutien aux actions et réformes du Chef de l’État

 

Les militants du parti Alafia du ministre des infrastructures et des transports Alassane Séïdou, et de l’Union pour la relève, de l’honorable Issa Salifou, ont donné le feu vert à leurs leaders pour acter leur adhésion au bloc des progressistes soutenant les actions du Chef de l’État Patrice Talon.

« Nous sommes du groupe des progressistes socialistes et certains des républicains donc capitalistes mais le président Patrice Talon est pour tout le monde », a déclaré l’honorable Issa Salifou.

Le ministre Alassane Séïdou, a, pour sa part, fait savoir qu’à l’unanimité de leurs membres, les partis Alafia et Upr, optent pour leur fusion avec d’autres formations politiques en vue de la création d’un grand ensemble politique, plus fort et plus viable à travers le bloc progressiste.

Le président de l’Association des jeunes pour le développement de la commune de Kandi, le maire de Banikoara, Bio SarakoTamou, et celui de Kandi Alidou Démonlé Moko, représentant des maires de l’Alibori,  ont rappelé les réalisations du Chef de l’Etat en faveur des populations et pour lesquelles, il mérite du soutien. Il s’agit entre autres, de l’augmentation du Fonds de développement des communes, la construction de plusieurs kilomètres de pistes de dessertes rurales, la promotion d’autres filières en dehors du Coton.

NATITINGOU

Accès à l’éducation pour plus de 200 enfants déplacés

Plus de 200 enfants scolarisables présents sur le nouveau site de Pentenga auront droit à l’éducation d’ici décembre 2018. C’est ce qu’il convient de retenir des résolutions de l’atelier bilan initié par le Centre béninois pour le développement des initiatives à la base (CBDIBA-ONG), avec l’appui de Plan international Bénin, les acteurs départementaux et communaux impliqués dans la gestion des déplacés des violences de Cobly. Pour l’atteinte de cet objectif, il sera procédé à la construction dans les brefs délais d’une paillote à 3 classes, pouvant abriter provisoirement les écoliers, l’équipement de la paillote en table bancs notamment à travers les surplus de bancs existants dans les écoles de la commune de Cobly et le recrutement de deux à quatre enseignants communautaires pour l’encadrement des enfants au niveau de l’école. Après l’éducation, le plan actualisé, préconise l’intervention des relais communautaires sur le site en stratégie avancée pour les premiers soins, le doublage de nombre de stratégies avancées et la création à long terme d’une unité de santé dans le village.

PARAKOU

Lancement de la 2è vague des lotissements

Le maire Charles Toko a lancé la 2è vague des lotissements dans la ville de Parakou en présence des présumés propriétaires terriens, des experts géomètres et des élus locaux. Dix nouvelles zones sont prises en compte  et confiées à neuf cabinets.

Il s’agit des quartiersGah-Gnakabou ; Gannon-Extension ;  Okédama 4ème tranche ; Mouzdalipha ; Gah-Gbégou ; Woré-Extension, Korobororou Est et Ouest ; Damarou2 ; Wobékou-Gah ;Dakpara ;  Woré tranche B ; et de Sokounon tranche B. Le tout pour une superficie globale de 232ha15a9ca.

Pierre Hinvi, représentant des experts géomètres, a salué la vision du maire dans le chantier de lotissement de la ville, qui permet de redorer le blason des géomètres exerçant dans la commune de Parakou. Il a pris l’engagement de ce que les travaux seront exécutés dans les règles de l’art, pour mériter la confiance de l’autorité communale.

Réalisation : Albérique HOUNDJO (Br Borgou-Alibori)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite