La loupe : Pourquoi Talon a peur ? (Nouvelle publication)

417

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Sauf cataclysme improbable, Patrice Talon marche sur les œufs.

Il a la volonté de renouveler le personnel politique béninois. Mais il hésite. Il a peur des vieux routiers et lascars.

Il pense que les leaders des partis traditionnels sont nuisibles et capables de métamorphose en 2019. Il fait un pas en avant et un second en arrière.

On dit souvent que les hommes intelligents laissent échapper les petites choses banales. Avec Patrice Talon ce mode de pensée se confirme.

Tous les feux sont au vert. Tous les signaux sont favorables. Tout le peuple pense pour une fois que les anciens doivent faire leur valise. Ils ont assez démontré de quoi ils sont capables. Les jeunes n’ont jamais été aussi engagés. Aussi forts et déterminés. Aussi prêts à aller au front.

Les anciens sont lessivés définitivement. Electoralement, ils ne valent plus que l’ombre d’eux-mêmes.

Bruno Amoussou, Adrien Houngbédji, Idji Kolawolé, Mathurin Nago, Sacca Lafia, Abraham Zinzindohoué, et autres, a-t-on besoin d’être politologue pour savoir qu’ils sont plus que démodés?

Tout le pays crie et appelle cette Rupture d’avec les anciens de tous ses vœux.

Il est impensable qu’un Président de la République qui a opéré le déguerpissement et la désignation des chefs-lieux des départements hésitent dans ce domaine.

Cette opération est tout autant indispensable pour ledéveloppement du pays.

Et si ça rate cette fois-ci, ça mettra du temps pour prospérer une autre fois.

Patrice Talon a le  devoir politique, patriotique et historique d’agir.

Agir maintenant ou jamais.

 

Dine ABDOU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite