3e édition du Prix Rfi Challenge App Afrique : Serge Auguste Zaongo reçoit sa récompense au Bénin

838

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’émission « C’est pas du vent » enregistrée à Cotonou

La remise de la troisième édition du Prix Rfi Challenge App Afrique se tient au Bénin. L’édition 2018 de ce concours initié par Radio France Internationale vise à favoriser l’intégration des nouvelles technologies dans le domaine du développement durable en Afrique. A cette occasion, l’émission «  C’est pas du vent » animée par Anne-Cécile Bras a été délocalisée au Bénin pour la circonstance. Son enregistrement en public a eu lieu mardi 13 novembre 2018 à L’Institut français de Cotonou.

Serge Auguste Zaongo est le vainqueur du Prix Rfi Challenge App, édition 2018 avec son application Saaga. Ainsi en a décidé le jury dirigé par Anne-Cécile Bras, animatrice de l’émission « C’est pas du vent » sur la chaîne. Il a été sélectionné parmi les autres finalistes que sont Tiam Erik Gyslain du Cameroun et Steeve Camara de la Côte d’Ivoire. Lancé en 2016, le Rfi Challenge App Afrique est un concours associé chaque année à une émission de Rfi et remis dans un pays d’Afrique francophone, visant à développer l’internet citoyen en encourageant des projets aux services de l’intérêt  général. Les deux premières éditions ont récompensé à Dakar en 2016, le malien  Cheick Oumar Bagayoko,et à Abidjan en 2017,Raissa Banhoro (Côte-d’Ivoire).  Le thème de l’édition 2018 est relatif à l’intégration des nouvelles technologies dans le domaine du développement durable en Afrique.

« C’est pas du vent » à Cotonou

L’émission « C’est pas du vent » enregistrée à Cotonou est relative au thème du concours. Et à cet effet, l’animatrice Anne-Cécile Bras s’est intéressée à l’innovation dans les domaines de l’agriculture durable, le recyclage des matières premières et l’accès aux énergies renouvelables, avec pour invités, outre les trois finalistes, le directeur du laboratoire Innovation Afrique du groupe La Société Générale, Florent Youzan, le directeur général d’Afrique Global Recycling, Edem d’Almeida et l’hydrologue, professeur à l’Université d’Abomey-Calavi, Luc Sintondji. Il ressort des interventions que plusieurs innovations sont en cours de conception ou de déploiement, à l’image de celle proposée par le lauréat et qui a retenu l’attention du jury : « Saaga ». Selon l’initiateur, il s’agit d’un système d’arrosage automatique goutte à  goutte autonome, permettant la prise du niveau de l’humidité au niveau du terreau et d’apporter l’eau nécessaire, d’accroître la productivité et de favoriser la pratique de la culture hors-sol dans les zones les plus arides. C’est une initiative qui vient à point signifiera le professeur Luc Sintondji. Ceci,  en raison de la mauvaise répartition des pluies en Afrique, aggravée par les effets des changements climatiques à fort impact sur le cycle végétatif. Il plaide pour la mise en place d’infrastructures structurant en vue de faciliter la mobilisation de l’eau, en ayant recours aux énergies renouvelables. Pour le représentant de la Société Générale, Florent Youzan, l’enjeu est d’améliorer la productivité agricole en se basant sur les nouvelles technologies.Il a salué l’esprit d’initiative et l’adaptabilité des solutions proposées. Le directeur général d’Afrique Global Recycling, Edem d’Almeida lui recommande le recyclage des déchets pour une agriculture durable. En introduisant l’émission, Claire Hédon, directrice adjointe chargée des magazines, a salué le boom du numérique en cours au Bénin, ce qui justifie selon ses propos, le choix porté sur ce pays pour abriter l’édition 2018.Le prix est doté de 15000 euros pour récompenser le lauréat. « C’est un sentiment de gratitude qui m’anime », a lancé le lauréat à l’annonce des résultats.

 Thomas AZANMASSO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite