Lancement du concours d’essai “Ecrire la liberté“ : Un prix pour honorer la mémoire du père André Quenum

1 290

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Quatre ans après son départ dans l’au-delà, le père André Quenum reste toujours gravé dans les cœurs. L’association “Libre Afrique Bénin“, en hommage à la mémoire de l’ancien Directeur de publication du journal “La Croix“, organise un concours d’essai intitulé “Ecrire la liberté“. Ceci, pour symboliser le noble combat mené par le père André Quenum à travers sa plume. Le présent concours a été officiellement lancé samedi, 10 novembre 2018 au Centre Paul VI à Cotonou…

Ouvert aux étudiants, jeunes professionnels, acteurs de la société civile âgés de moins de 35 ans, le concours d’essai, qui est à la première édition, est doté de trois prix dont le premier prix dénommé « André Quenum ». Une initiative du creuset “Libre Afrique Bénin“ pour rendre hommage à une plume pas comme les autres, un modèle dont l’engagement pour le triomphe de la vérité force l’admiration. Le concours d’essai “Ecrire la liberté“, organisé avec l’appui de la Fondation Atlas et Audace Institut Afrique, s’inscrit également dans le cadre de l’animation et la promotion de la plateformewww.libreafrique.org. Une plateforme qui offre un espace d’expression libre et utile à toute personne voulant contribuer au développement de l’Afrique à travers des idées, des analyses et des propositions. A en croire le Président de “Libre Afrique Bénin“, Eugène Aballo, il s’agit, à travers le présent concours, de stimuler et d’encourager les jeunes à des réflexions nouvelles et audacieuses. Il est, par ailleurs, revenu sur plusieurs actions menées en faveur de la promotion des droits humains, des libertés individuelles, la liberté économique et la paix en Afrique. Il a évoqué entre autres, le séminaire d’été « la liberté : antidote à l’extrémisme violent », la caravane de la liberté. Très ravi de l’initiative, le père Serge Bidouzo, actuel directeur de publication du journal “La Croix“, n’a pas manqué de faire l’éloge du feu père André Quenum. Pour lui, l’homme a été exemple et un modèle qui aurait pu, après ses études, servir l’Eglise et la société aux Etats-unis d’Amérique. Mais convaincu qu’il devrait contribuer au triomphe de la vérité au Bénin, il est rentré au bercail pour faire son devoir avec cœur et dévouement grâce à son engagement inspiré de la doctrine sociale de l’Eglise.

 

Quid du concours et des récompenses…

Pour postuler, les candidats âgés de moins de 35 ans devront écrire un essai de 1000 mots maximum sur un thème d’actualité ou généraliste portant la défense des idées de la liberté (droits individuels, libertés politique et économique, démocratie, société civile, entrepreneuriat, valeurs libérales,etc) en français  pour répondre à une problématique liée à la liberté. Les essais ainsi qu’une présentation biographique, curriculum vitae, une copie de la carte d’identité et coordonnées du candidat doivent être envoyés par email à contact@libreafrique.org et libreafrique.benin@gmail.com au plus tard le 30 novembre 2018. Les lauréats seront connus le 05 décembre prochain et recevront leurs prix le 10 décembre 2018. Quant aux récompenses, notons que le premier prix “André Quenum est constitué d’un trophée et chèque de 300 000F, le deuxième prix “Frédéric Bastiat“ : 200 000F et le troisième prix “Libre Afrique Bénin“ : 100 000F. Précisons que les journalistes professionnels sont exclus du concours.

 

Aziz BADAROU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite