Journée contre la fin de l’impunité des crimes contre les journalistes : L’Upmb met les journalistes sur la pelouse, Presse Fc vainqueur

115

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

En marge de la Journée international de la fin de l’impunité des crimes commis contre les  journalistes célébrée chaque 2 novembre, l’Union des professionnels des médias du Bénin (Upmb), présidée par Franck Kpochémè, a initié du 1er au 2 novembre 2018 au stade Mathieu Kérékou, un tournoi de football à quatre pour les journalistes. Au terme de la compétition, c’est Presse Fc qui a remporté le trophée mis en jeu en battant en finale son homologue de TVC (1-0).

L’Upmb est préoccupée par des crimes commis contre les journalistes. Et pour marquer l’édition 2018 de la Journée internationale de la fin de l’impunité des crimes commis contre les journalistes, elle a réuni les professionnels des médias autour du sport-roi avec un mini tournoi à quatre et dont  la finale a été disputée dans l’après-midi du vendredi 02 novembre sur la pelouse du stade Général Mathieu Kérékou de Cotonou. La rencontre a opposé l’équipe de TVC Bénin et celle de Presse Fc. Après les deux fois trente minutes, c’est l’équipe de Presse Fc emmenée par son capitaine Nazaire César Vikou qui a remporté le trophée en disposant de Carrefour TV sur un score étriqué (1-0). En effet, sur une passe en profondeur, Abdul Fatai Sanni (chef desk sport à Matin Libre), latéral droit de Presse Fc efface son vis-à-vis avant d’offrir sur un plateau, la balle de l’unique but à Nicolas Wongla (35e). D’ailleurs, pour cette finale, Abdul FataiSanni a été élu homme du match au vu de sa prestation sur le terrain. Lors des demi-finales, l’équipe de TV carrefour a disposé de son homologue de Canal 3 (4-2) alors que Presse Fc a difficilement écarté Presse Ecrite (1-0). Pour Franck Kpochémè, c’est une journée instituée par les Nations Unies depuis 2013 et chaque 2 novembre, elle est célébrée de par le monde entier.  « A travers ce tournoi, l’Upmb a voulu attirer l’attention des gouvernants, des autorités politiques, de la société civile et même des professionnels des médias sur la nécessité que nous nous donnons la main pour que les exactions contre les journalistes ne restent plus impunies», a laissé entendre Franck Kpochémè avant d’ajouter : « Aussi,  avions-nous souhaité qu’un tribunal spécial ad’hoc soit créé pour connaître de ces forfaits. Car malheureusement au Bénin,  tout comme dans le monde entier d’ailleurs, les infractions sur les professionnels des médias restent impunies ». Notons que toutes les équipes qui ont pris part à ce mini-tournoi ont reçu des lots outre le trophée du vainqueur.

M.M.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite