Affaire de tricherie sur les âges des joueurs cadets : Certains pourraient retrouver leurs familles ce jour…

663

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Sauf bouleversement, l’affaire de tricherie sur les âges des joueurs cadets dite « Ecureuils Cadets Gate», pourrait connaître son épilogue, ce mardi 30 octobre prochain. Après 10 heures d’audience, de plaidoirie et de réquisition lors du procès du jeudi 25 octobre 2018 au Tribunal de Première Instance de Première classe de Cotonou, le président de céans, Rodolphe Azo, a renvoyé le délibéré à ce mardi 30 octobre 2018.

Après les audiences du mardi 23 et jeudi 25 octobre dernier, on peut se faire une idée du délibéré du juge Rodolphe Azo. En effet, dans  sa plaidoirie du jeudi dernier, la partie civile représentée par Me Bastien Salami a exigé d’Anjorin, 20 millions pour dommages et intérêts à l’Etat béninois et 10 millions de Didavi Quentin et autres membres du staff technique ; 500 mille aux agents de l’administration civile et 200 mille aux joueurs avant de se plier à la réquisition du ministère public. Ce dernier, quant à lui, a plaidé pour la relaxation pure et simple du Professeur Vicentia Boco, Désiré Hounguè, Chabi Mama (sa responsabilité n’est pas engagée), de Romain Coovi (il n’a pas reconnu sa signature), de Rodolphe Abadji, Ernest Sagbo (les deux derniers ont rendu service à leur ancien professeur Lafiou Yessoufou). Il condamne les joueurs à six mois de prison dont un mois ferme et cinq mois de sursis. Pour les cas Anjorin Moucharafou, Latifou Yessoufou, Parfait Aïvodji, Jean Louis Noumahangnan, Jonas Nounagnon, Zéphérin Déguénon, le ministère public demande qu’on les condamne à 12 mois d’emprisonnement dont deux fermes et 10 de sursis plus 400 mille pour dommages. Notons que les conseils de chaque prévenu, lors de leur plaidoirie ont demandé la relaxation pure et simple de leurs clients d’une part et la modération de la condamnation de certains d’autre part. Le président de céans Rodolphe Azo a donc le dernier mot, ce 30 octobre 2018.

A.F.S.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite