Lancement de la série «Capitales africaines : Kutonu» : A+ met les talents béninois sur orbite

333

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Canal Olympia (Cotonou) a abrité, jeudi 25 octobre 2018, une conférence de presse qui a servi de truchement au lancement de la série «Capitales africaines : Kutonu».Le programme «Capitales africaines» en lui-même est une grande collection initiée par la société de production Scénarii avec le soutien de la chaîne A+. L’objectif commun de cette production panafricaine est l’immersion dans la vie quotidienne des populations africaines afin de valoriser leurs richesses culturelles à travers les traditions, les passions, les espoirs. «Capitales africaines», s’identifie comme un décryptage de la vie sociale, économique et politique vécue par les habitants des grandes métropoles de l’Afrique francophone.

Un casting à dominance béninoise. Un tournage déroulé à Cotonou. «Capitales africaines : Kutonu», c’est 26 épisodes de 26 minutes, raconte Ayénan Aymar Essè, son réalisateur. «Kutonu», confie-t-il, c’est l’histoire de 10 anciens élèves de la classe de terminale qui se retrouvent 12 ans après le baccalauréat. L’un d’eux, Lionel, 30 ans, ingénieur doué en informatique, crée une application qu’il nomme ‘’Kutonu’’. Application au sein de laquelle, il réunit ses amis. Hélas, derrière l’idée d’une retrouvaille qui emballe, couvele désire d’une vengeance…«Capitales africaines : Kutonu», et le rendez-vous, informe Damiano Malchiodi, Directeur général A+, c’est ce1er novembre sur A+, la chaîne des séries africaines et ce, du lundi au vendredi dans la case A+ Créations à 15h00. A l’entendre, ce programme vise à faire la promotion des talents africains, afin de les révéler au monde. Ainsi donc, après les talents de Bamako, le Bénin est à l’honneur. La chaîne A+ poursuit le Directeur général, est à la portée de tous et non des élites seules. Aux dires de Jean-Noël Bah Scenarii, d’autres capitales ont été sillonnées. Entre autres, Yaoundé, Niamey. Ses remerciements iront à l’endroit de la chaîne A+, qui, confie-t-il, reste un véritable appui financier et technique pour la réalisation de ce programme parti de l’idée selon laquelle, de moins en moins, la jeunesse africaine croit en ses cités, en ses politiques, et dirigeants. Pour lui, cette série vise à donner à cette jeunesse des repères de sorte à créer chez elle, un déclic. Rappelons que la cérémonie de lancement a également connu la présence de Jonathan Lett, Directeur général Canal+ Bénin ; Cléli Azokpota, Directrice des acquisitions chaîne A+. A+ est disponible en exclusivité sur les bouquets Canal+, sur le canal 21.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite