Mise en vigueur des normes et étiquettes énergétiques : Le MCA-Bénin II oeuvre pour des factures moins salées

189

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Dans le souci de favoriser la maîtrise de la demande de puissance électrique sur le réseau de la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee) ainsi que celle de la consommation électrique principalement au niveau des ménages et du secteur tertiaire le MCA-Bénin II a organisé, mercredi 24 octobre 2018, un atelier pour le lancement de l’étude sur l’appui technique pour la mise en vigueur des normes et étiquettes énergétiques relatives aux lampes, climatiseurs et réfrigérateurs au Bénin. C’était dans la Salle de réunion 402 de l’institution.

L’activité s’inscrit dans les objectifs du Programme d’action du gouvernement (Pag) en ce qui concerne le secteur de l’Energie et vise l’amélioration de l’efficacité énergétique des appareils électroménagers à travers le respect par tous, des normes et règlements techniques relatifs à la performance et l’étiquetage énergétiques. Sa finalité pour le Bénin est la maîtrise de la demande de puissance électrique sur le réseau de la Sbee ainsi que celle de la consommation électrique principalement au niveau des ménages et du secteur tertiaire. En effet, Malgré la situation énergétique critique au Bénin, les équipements électriques de très mauvaise performance énergétique qui ne peuvent plus pénétrer le marché des pays réglementés par des normes de performance énergétique sont transférés vers le marché des pays en développement comme celui du Bénin, susceptibles de les accepter car ne disposant pas de réglementation en la matière. La croissance rapide ces dernières années, de ces équipements électroménagers pour la plupart de mauvaise performance énergétique et de mauvaise qualité, dans les habitudes de consommation de la population, a impacté très négativement la demande électrique en forte croissante et inhibe parfois les importants efforts du Gouvernement à renforcer l’offre électrique. C’est pour mettre un frein à cet état de choses que le Gouvernement du Bénin, avec l’appui financier d’autres partenaires (Banque mondiale et Fonds pour l’Environnement Mondial), avait entrepris depuis 2015, l’élaboration des normes et des étiquettes énergétiques pour les équipements les plus responsables de la demande électrique à la pointe.

 

Œuvrer pour la maîtrise de l’énergie

 

Pour le coordonateur national de MCA-Bénin II, Gabriel Dégbègni, l’activité est d’une grande utilité pour les fabricants, importateurs et distributeurs d’équipements électroménagers usagers du marché béninois, tant ils seront amenés à importer et commercialiser de plus en plus des produits économes en énergie. Ainsi, tout en félicitant le Groupement AETS/AERE pour avoir été retenu pour réaliser le marché, il a invité les structures partenaires concernées à une bonne et franche collaboration pour la réussite de sa mission. Et selon les propos du Directeur résident adjoint du Millennium Challenge Corporation, bon nombre d’équipements électriques offerts aux consommateurs manquent d’informations et d’étiquetages fiables et vérifiables quant à leur empreinte énergétique. D’où l’utilisation d’équipements pour la plupart énergivores, cause de la surconsommation de l’électricité et donc des factures élevées. Il a donc lui aussi invité tous les acteurs impliqués à une franche collaboration afin que les normes et standards proposés soient applicables.

Thomas AZANMASSO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite