Présidentielle malgache : Fanirisoa Ernaivo, Une juge en politique

378

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

A côté des candidatures  des « poids lourds »-Didier Ratsiraka, Marc Ravalomanan et Héry Rajaonarimampianina,- du scrutin  présidentiel malgache  du 07 novembre 2018, se trouve  une candidature particulière. Il s’agit de celle de la Présidente du Syndicat des Magistrats de Madagascar au nom radiophonique de Fanirisoa Ernaivo. Qui est cette juge qui entre en politique avec fracas (1) pour quel programme de société (2) ?

1. Portrait à main levée

 

Fanirisoa Ernaivo est magistrate depuis 2006 après avoir fait   la rue 17, Patrice Lumumba où est érigée   l’Ecole Nationale de la Magistrature et des Greffes à  Tsaralalàna Antananarivo. Elle  a fait ses premières armes au  Tribunal de Première Instance d’Ambatolampy. Ensuite, substitut du Procureur, Magistrat Inspecteur au sein du Ministère de la Justice,  juge au Tribunal d’Antananarivo. Ce qu’on sait d’elle est qu’elle a mené des combats de justice sociale.  Elle a été élue présidente du Syndicat des Magistrats de Madagascar en décembre 2016. En sa qualité de  présidente du Syndicat des Magistrats de Malgache, on a encore souvenance de ses allocutions tranchées  sur   l’indépendance de la Justice,  l’Etat de droit, et la promotion du genre et des droits humains. Très appréciée du monde syndical, elle a son actif le regroupement des Syndicats issus des domaines privés et publics au sein d’une même  plateforme de solidarité des Syndicats de Madagascar dont elle est toujours la Présidente.

2. Fanirisoa pour quel programme ?

 

La référence constante à la loi, est son leitmotiv. Ainsi voudrait-elle  faire de la décentralisation, une réalité concrète. On note une panoplie de souhaits comme rendre gratuit l’accès à l’enseignement de base, l’accès aux soins pour les plus nécessiteux, et la mise en place d’un système de mutuelle de santé pour tous. Au plan économique, « elle propose la mise en place d’une banque malgache qui prêterait à un taux plus ou moins bas, la promotion des petites et moyennes entreprises, l’allègement fiscal mais un meilleur recouvrement, un système d’alternance de travail étudiants, un accroissement des activités dans le secteur tourisme, agroalimentaire et minier ». Elle aura le mérité d’avoir pensé à l’environnement et aux changements climatiques.

L’élection de  juge Fanirisoa Ernaivo n’est pas certaine au regard des sondages. Toutefois, elle aura eu le mérite de s’illustrer comme une force de propositions. Elle fera sans doute d’émules sur le continent.

Par H-Tauyé ;Juri-Journaliste.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite