Lutte contre le cancer du sein : Une caravane rose pour sensibiliser et dépister les femmes

187

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le cancer du sein est le 2ème cancer le plus meurtrier. 8 à 11% de femmes en souffrent dans le monde. Une lutte efficace contre ce fléau passe par l’accès à l’information et la sensibilisation. C’est dans cette optique que le Rotary club de Cotonou le Nautile a initié, le samedi 20 octobre 2018, en marge des activités qui entrent dans le cadre du mois d’Octobre Rose contre le cancer du sein, une caravane à travers la ville de Cotonou suivie d’une séance de dépistage à la place de l’Etoile rouge.

Partie de l’Etoile rouge, la caravane voitures a traversé le carrefour Marina avant de s’immobiliser devant le marché St Michel. Les caravaniers étaient habillés en tee-shirt rose avec des messages comme : « Nous pouvons contribuer à réduire le poids du cancer », « Le dépistage précoce augmente les chances de survie », « Le sein est un organe noble de la femme. Pensons à le faire dépister ». Devant les femmes du marché St Michel, la sage-femme a énuméré quelques facteurs de risque que sont l‘alcool, le tabac, l’obésité, manger trop gras, trop de sucre, les règles précoces chez les adolescentes, avoir son premier enfant à un âge trop avancé (30-35 ans), avoir sa ménopause à 50-60 ans, ne pas avoir du tout d’enfants, etc. A ces facteurs de risque, elle a conseillé des mesures préventives telles que le sport, la consommation régulière de fruits et légumes, pratiquer au moins une fois par mois la palpation mammaire, voir si un sein est plus gros que l’autre, s’il y a changement de couleur ou s’il y a la présence d’un nodule. Le cas échéant, aller chez le médecin pour un dépistage. Certes, la présence d’un nodule ne signifie pas forcément que c’est un cancer. Mais quand le dépistage est fait trop tôt, les chances de survie augmentent. La sage-femme a recommandé aux mamans des marchés de laisser les enfants leur sucer le sein mais aussi leurs maris ou compagnons. Le même exercice a été répété au marché Ganhi.

Pour le président élu Serge Gérard Ekpodessi, le Rotary club de Cotonou le Nautile a ciblé les marchés parce que ce sont des lieux de grands regroupements féminins, étant donné que, dans le monde entier, le cancer touche davantage les femmes que les hommes. « Aujourd’hui, le cancer n’est plus un tabou. Nous invitons toutes les femmes à sortir se faire dépister et à être attentives à tout corps étranger qu’elles sentent dans leurs seins », a-t-il laissé entendre.

La séance de sensibilisation est suivie d’une séance de dépistage à la place de l’Etoile rouge. Signalons que le Rotary club de Cotonou le Nautile a réalisé cette action en partenariat avec le Rotary club de Combourg Dol de Bretagne qui réalise le même jour en France une marche à travers les principales villes de France avec plus de 500 personnes inscrites pour y prendre part. Le Rotary club de Combourg a délégué à Cotonou son autre partenaire l’Association rayon de soleil Bretagne-Bénin pour soutenir cette caravane par la participation d’une vingtaine de ses membres. Une remise symbolique des échantillons de prothèses mammaires à acquérir par le Nautile au profit des femmes dans le besoin est venue clôturer les activités de cette journée.

Bertrand HOUANHO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite