Réforme du système partisan : L’Udbn garde son identité pour les législatives

1 023

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Dans une salle de Majestic remplie de militants, de sympathisants et de nouveaux adhérents s’est tenue hier, dimanche 21 octobre 2018, le 4e congrès extraordinaire de l’Union pour le développement d’un Bénin nouveau, devenu Union démocratique pour un Bénin nouveau (Udbn). Les travaux se sont déroulés dans une ferveur populaire avec la présence remarquée des têtes couronnées autour de la présidente du nouveau parti Claudine Afiavi Prudencio.

L’Udbn devient Union démocratique pour un Bénin nouveau. C’est un parti de la majorité présidentielle. Il est désormais ouvert à d’autres personnalités, mouvements ou partis politiques.L’Udbn ira seule aux élections législatives. Telles sont les conclusions issues du 4e congrès extraordinaire. Ainsi, donc le parti du député de la 6e circonscription électorale Claudine Afiavi Prudencio refuse de se désagréger dans l’un des Blocs ou partis en gestation. Elle garde son identité, ses couleurs et affrontera les échéances électorales à venir avec toutes les autres forces qui se joindront à elle dans le strict respect du la nouvelle charte des partis politiques et du nouveau Code électoral. Ainsi en ont décidé les congressistes lors des travaux qui se sont achevés tard dans la nuit du samedi 20 octobre. C’est le secrétaire général adjoint de l’Udbn Gildas Aïzanon qui a présenté les résultats des travaux dans son mot de bienvenue. Il a expliqué que les militants sont arrivés à cette conclusion après avoir échangé sur les spécificités de la réforme du système partisan et après avoir pris connaissance des démarches entreprises par la présidente avec les autres partis de la mouvance. La représentante des femmes de l’Udbn Marie Yannick Gouton a reconnu les justes et légitimes revendications des jeunes face aux nouvelles d’une fusion. Elle a fait part de l’inquiétude des femmes qui se posent des questionssur le sort à elles réservé. Mais elle est heureuse de constater que la promotion des jeunes et des femmes continuent d’être une priorité à l’Udbn contrairement à d’autres partis. Elle en veut pour preuve la convocation par la présidente de ce congrès extraordinaire pour décider de l’avenir du parti face aux enjeux de la réforme du système partisan. Au nom des têtes couronnées, le roi Togni Djigla Kpodégbé d’Allada et le roi Oba Signon de la Vallée ont imploré la bénédiction divine et ancestrale sur l’Udbn et sa présidente.  « L’Udbn n’est pas née pour disparaître. Elle doit grandir. C’est un parti indépendant qui ne peut vivre sous le nombril d’un autre parti », a déclaré le roi Kpodégbé.

« Qui suis-je pour vous résister face à cette volonté affichée et déterminée.  Votre volonté est mienne et sera faite », a déclaré la présidente Claudine Prudencio. Pour elle, cette décision de la base d’aller aux législatives en tant que parti Udbn est l’expression des valeurs de liberté et de démocratie qui ont toujours caractérisé l’Udbn. « L’Udbn a décidé de rester en vie. Vous avez décidé d’être « Garçons », nous devons donc assumer. J’ai la conviction que notre Grand parti vivra encore très longtemps », a lancé Claudine Prudecio avant d’inviter les militants à travailler sur le terrain pour qu’au soir des législatives de 2019, l’Udbn puisse s’en sortir avec 15% sur toute l’étendue du territoire national. Une déclaration d’adhésion de mouvements, partis ou personnalités politique a été lue. Au nombre des nouveaux adhérents l’ancien ministre Bernard Laly Davo et Alain Affédjou.

 

B.H 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite