Gestion des affaires publiques et locales : Le Label “Ramata Riwanou” désormais exigé à Sakété

107

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La salle de conférence de la circonscription scolaire  de la Commune de Sakété, a servi de cadre, mercredi 17 octobre 2018, à la mise en exécution du Programme RECAFEM 4 par la coordinatrice Ramata Riwanou bénéficiaire dudit programme. C’est au cours du lancement officiel des activités par le chef de l’arrondissement de Sakété 1 Désirée Koubomissi que cette dernière  a présenté Ramata Riwanou comme sa dauphine au sein du conseil communal de Sakété et pour l’atteinte de cet objectif, elle a demandé à la communauté de Sakété d’exiger la candidature de Ramata Riwanou aux leaders politique. Il s’est déroulé en deux phases. La première a consisté à la formation des femmes restauratrices sur l’hygiène et l’assainissement. Cette dernière a eu pour cible une quarantaine de femmes des cantines des écoles et collèges de la Commune de Sakété. Les aptitudes à avoir pour une bonne hygiène autour des mets qu’elles mettent en vente leur ont été enseignées. L’hygiène corporelle et vestimentaire, l’hygiène comportementale  sont les premières bases d’une bonne santé. L’usage du savon et de l’eau pour laver les mains à tout moment de la journée depuis la préparation jusqu’à la vente des mets a été aussi enseigné. La bonne cuisson des mets, l’entretien des ustensiles de cuisine participent à la bonne hygiène. Ce sont entre autre les quelques points retenus de la communication présentée par les formateurs. La deuxième phase est celle qui prend en compte la sensibilisation de la communauté sur l’importance de la participation des femmes à la gestion des affaires publiques locales. Cette dernière phase a été élargie à toute la communauté de Sakété pour l’atteinte de L’objectif visé par le Programme RECAFEM4  qui est d’amener les femmes de la Commune de Sakété à se mobiliser pour soutenir les femmes dans les instances de décisions. Pour Ramata Riwanou, bénéficiaire de ce programme,  RECAFEM est un  programme suisse appuyé  techniquement par  CARE et piloté par  Consortium Wanep-Rifonga Bénin (CWR). Il vise à l’amélioration du taux de la représentation féminine dans les  instances de décisions, c’est à dire  dans la gestion des affaires publiques locales. L’initiative de cet appui pour l’amélioration  de la représentation féminine est née suite au tableau peu reluisant que présente le  Bénin dans cette promotion des femmes. Pour cette dernière, il est temps que les femmes se lèvent et parlent d’une même voix afin de lutter pour se faire des places dans les instances de décisions. Elles doivent lutter pour la scolarisation des enfants, participer aux réunions et séances au niveau des communes. Elle a fini sa communication en citant la figure emblématique, première femme nommée à une instance de décisions au Bénin, première femme ministre au Bénin, la regrettée Karim Rafiatou, une native de Sakété. Il est à noter que c’est le chef  de l’arrondissement de Sakété 1 Désirée Koubomissi qui a eu l’honneur de lancer les activités dans le cadre de la mise en œuvre de ce programme. Elle a eu à ses côtés El Hadj Maroufath Falola, conseillère communale à Ifangni. La distribution des attestations de formation aux participantes a mis fin à cette  mise en oeuvre du RECAFEM 4.

Kola Paqui

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite