Echos du Septentrion du 17 Octobre 2018

890

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Un jeune homme, la trentaine environ, est mort par noyade dans le fleuve Okpara le week-end dernier aux environs de 14 heures. En effet, c’est en voulant sauver la vie à une amie qui se noyait dans le fleuve, pendant qu’elle se positionnait pour une pose photo, qu’il s’est noyé également et en est mort. Le jeune homme revenait d’une soutenance de fin de formation au Lycée Technique agricole de Kika.

DJOUGOU

Réforme des horaires de travail du service d’état-civil

Les horaires de travail au niveau du service d’état-civil à la mairie de Djougou passent désormais de 7 heures à 20 heures tous les jours ouvrables et les samedis. Et ce à partir du 15 Octobre 2018. L’objectif de cette réforme horaire du maire Akpalla est une meilleure satisfaction des usagers de la mairie, un meilleur accueil au sein du service d’état-civil et à rendre plus dynamique l’administration communale. Le personnel du service d’état-civil a été renforcé et un nouveau cadre pour le service, pour une célérité dans le traitement des dossiers afin d’éviter des pertes de temps aux usagers. Deux équipes vont s’alterner au service d’état-civil désormais pour répondre aux préoccupations des usagers. Le maire de Djougou entend créer toutes les conditions au service d’état-civil pour un rendement optimal, car il veut faire de l’état-civil, la vitrine de la commune de Djougou.

BEMBEREKE

Tournée statutaire des chargés de mission du préfet du Borgou

Sambo Mifoutaou,maire de Bembèrèkè

Ephraïm Lemou et Zacharie Adam, les deux chargés de mission du préfet du Borgou, Djibril Mama Cissé ont tenu une session dans la commune de Bembèrèkè dans le cadre de leur tournée statutaire. L’objectif visé est l’amélioration et le renforcement de la performance des différentes communes du département du Borgou. Le fonctionnement des différents organes communaux et infra communaux de l’administration communale, le rapport entre les différents services déconcentrés de l’Etat et les mairies étaient les points inscrits à l’ordre du jour de ladite session et qui ont été passés au peigne fin. Ce qui a permis aux chargés de mission de prodiguer des conseils aux élus dans la perspective de l’amélioration du climat de travail pour de bons résultats.

GOGOUNOU

La gestion du marché de bétail fait des émules au Niger

Moutawakilou Gounignan, maire de Gogounou

Une délégation du Niger, précisément de la région de Zinder composée des communes de Wacha, Mirriah et Gaï était en visite dans la commune de Gogounou. L’objectif de cette visite est de découvrir le mode de gestion du marché de bétail de la commune. La délégation a eu droit à une présentation du mode de gestion du marché de bétail de Gogounou avec une visite guidée dudit marché pour une meilleure appréciation de ce qui s’y fait. La délégation a été édifiée et peut expérimenter le même mode de gestion au Niger. Le maire Moutawakilou Gounignan s’est réjoui de cette visite de la délégation du Niger venue s’approprier le mode de gestion du marché de bétail de sa commune. Ce qui signifie que la bonne gestion du marché fait des émules dans les pays de la sous-région et il va travailler à maintenir le cap pour toujours mériter la confiance des uns et des autres.

SEGBANA

Du soutien aux actions du Président Talon

La commune de Ségbana dans le département de l’Alibori n’entend pas rester en marge de la gouvernance du Président Patrice Talon. C’est le message fort qu’il convient de retenir du meeting de soutien organisé le week-end écoulé dans la commune par le maire Malik Mora à travers son parti Invr Kokari. Les populations composées de toutes les couches sociales qui ont fait le déplacement du Ceg Ségbana, ne sont pas allées par quatre chemins pour dire leur soutien total aux actions du maire et du Président de la République. Le maire Malik Mora a rassuré les populations de Ségbana et plus particulièrement les militants de son parti Invr Kokari quePatrice Talon est le Président qu’il faut pour le Bénin et avec lui, de nombreuses réalisations sont prévues pour la commune de Ségbana pour la sortir véritablement et définitivement de son enclavement.

KANDI

Les élus sensibilisés sur la délimitation des communes et de leurs unités administratives locales

Alidou Démonlé Moko, maire de Kandi

Une vingtaine d’élus locaux, venus des six communes du département de l’Alibori a pris part à une séance de sensibilisation sur le projet de délimitation des communes du Bénin et de leurs unités administratives.

  » À travers ces élus locaux et communaux c’est toutes les populations de l’Alibori qui sont sensibilisées  » a confié le maire Alidou Démonlé Moko avant de rassurer les membres de la délégation du ministère de la décentralisation de la restitution qui sera faite dans leurs localités respectives.  Bio Bouco Bio Jean, chef de la délégation, s’est dit très content de l’adhésion de ces leaders d’opinion a promis rendre compte à qui de droit de l’engouement, des populations à la base, à ce projet du gouvernement qui est en phase avec les ODD 11 qui stipulent de faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite