Organisation du Fitheb 2018 : Erick-Hector Hounkpè dévoile le contenu du programme officiel

161

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Comme programmée, la 14ème édition du Festival international de théâtre du Bénin (Fitheb), Créé en 1990, se tiendra à bonne date. Le Bénin sera une nouvelle fois un grand carrefour du théâtre du 16 au 24 novembre 2018. Le  Directeur du Fitheb, Erick-Hector Hounkpè l’a reprécisé à la faveur d’un point de presse donné vendredi 12 octobre 2018 à la grande salle bleue de l’ex  Ciné Vogue qui sert aujourd’hui de siège pour l’institution. Il en a profité pour lever un coin de voile sur le contenu du programme officiel.

La Biennale vient à pas de géant avec la programmation de 20 spectacles dont dix retenus au plan national. Pour le Directeur du Fitheb Erick-Hector Hounkpè, tout est fin prêt pour célébrer l’épiphanie théâtrale au Bénin.  Placée sous le thème : «Théâtre, Engagement Civique et Social pour un Développement Durable, au Bénin, en Afrique et dans le Monde», cette édition du Fitheb va drainer un monde fou autour de la fête.  Entre autres pays attendus : La France, la Belgique, le  Mali, le Madagascar, le Burkina Faso, le Cameroun, le Sénégal, le Togo, la Côte-d’Ivoire, la Chine pour ne citer que ceux-là. Parmi les spectacles qui serviront de plats de résistance pour la manifestation on peut  citer : Le Chroniqueur du PR (Théâtre), Yêkou ou Le Conte Chez Nous (Conte), Mon père est un Comique (Humour), L’os de Mor Lam (Théâtre), La Tragédie du Roi Césaire (Théâtre), 7 Milliards de voisins (théâtre), 25 Décembre (Théâtre), Touch My Body, Don’t Touch My Body (Danse), Tache noire sur le cœur (Théâtre), La honte du prétexte ou Une leçon de calcul (Théâtre). Pour ce qui concerne ceux qui viendront de l’étranger, on a : Le Fabuleux destin d’Amadou Hampâté Bâ, (France, Burkina, Mali), Je suis Charlotte, (Cameroun), Palabres de Cordonnier, (Togo), L’Humanité Plage, (Burkina Faso), L’Ecrivain public, (France), Qui es-tu, toi qui m’entraînes ? (Côte d’Ivoire), Chemins de fer, (Haïti).

La fête ne sera pas seulement cousue de spectacles…

Des rencontres professionnelles et des activités  à caractère social sont prévues.  Un Atelier régional de formation de Trois (03) jours est envisagé  au profit de la Presse culturelle  (écrite, radio et web) en vue d’outiller les acteurs des médias sur des questions précises du théâtre. Cette rencontre se déroule du 16 au 18 novembre. Par ailleurs, un atelier régional de formation de Trois(03) jours sur La Lecture Scénique avec restitution publique va se tenir aussi toujours dans le cadre du festival. Ce sera  du 18 au 20 novembre 2018. Ensuite, s’installera le grand plateau de La Table ronde : Les 15 et 16 Novembre 2018 sur le thème retenu pour le compte de l’édition.  Un instant pour valoriser ces autres théâtres dits mineurs mais d’une contribution énorme dans l’édification des Nations. Il y aura également la rencontre des Directeurs de festival de théâtre, le 21 Novembre 2018, pour jeter les bases du MATA,  le Marché Actif du Théâtre  en Afrique. Cette initiative fait suite à celle ouverte déjà au cours du FITHEB 2016 à Cotonou, et qui s’est poursuivie en Novembre 2016 à Tunis, lors des Journées Théâtrales de CARTHAGE.  Le but est d’asseoir un Marché de théâtre sud-sud, dynamique et inclusif qui dessine et offre deux itinéraires qui vont, in fine, s’associer, se rencontrer et s’imbriquer pour la circulation libre de nos offres artistiques. L’itinéraire côtier qui intègre les pays de la côte, et celui sahélien pour les pays sahéliens.

Innovations…

Sous l’enveloppe de l’ISF (Impact social Fitheb), la biennale procèdera à une Campagnes de salubrité sur les sites d’accueil des Villages du FITHEB, en partenariat avec la presse culturelle. Il y aura aussi de la  visite et d’activisme culturels dans la prison civile de Cotonou ainsi que  dans quelques Maisons d’accueil des Diminués Mentaux.  Une programmation de lectures scéniques va parcourir, du 08 au 15 Novembre2018, les écoles secondaires choisies sur les villes d’accueil du Festival que sont : Porto-Novo, Cotonou, Abomey, Parakou, Lokossa, et Natitingou. Par ailleurs, une programmation de spectacles d’attraction se déroulera sur quelques places publiques des villes d’accueil de la Biennale (dès le 1er Mars 2018).

Teddy GANDIGBE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite