”La richesse c’est moi, c’est toi et moi” : Jérôme Carlos et Thomas Boya lancent la version Fon

978

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Sur le marché depuis environ trois ans, le livre ”La richesse c’est moi, c’est toi et moi” coécrit par Thomas Boya et Jérôme Carlos, est désormais disponible en version Fon (fongbé). Intitulé ” Dôkùn ō, nyęwè, Dôkùn ō, nyękpòhwękpowè”, il a été lancé officiellement, jeudi 11 octobre 2018 à Cotonou, et ce, en pleine festivités des 20 ans d’existence de la radio de la pensée positive, Capp Fm 99.6.

- Advertisement -

Entre le Journaliste-écrivain Jérôme Carlos et Thomas Boya, le promoteur du Centre africain de la pensée positive (Capp), c’est une histoire de l’arbre et de son écorce. Autrefois élèves et professeurs, ils sont amis et complices depuis des décennies. Les deux ” associés” de la radio Capp Fm mènent ensemble des réflexions sur la pensée positive, ce qui leur a permis de co-publier déjà plusieurs ouvrages. « L’idée centrale de ” Dôkùn ō, nyęwè, Dôkùn ō, nyękpòhwękpowè” nous la trainions ensemble depuis 1990. C’est-à-dire, nous avons dit qu’il n’y a pas d’élève faible. C’est l’élève qui pense qu’il est faible. Donc c’est au niveau de la pensée. La force, c’est l’esprit humain », a expliqué Thomas Boya. Dans ses explications, il a voulu être on ne peut plus clair: «  Nous avons constaté que la plupart des gens pensent que la richesse vient d’ailleurs. L’homme  ne comprend pas que lui-même, il est richesse. C’est pour cela que nous disons, c’est toi d’abord. C’est toi qui dois faire l’effort nécessaire à partir de tes pensées. Tu dois pouvoir désirer la richesse et tu dois faire en sorte que ce désir soit brûlant en toi même. C’est ce désir brûlant qui te pousse en avant et qui te pousse vers la richesse. Tu travailles, tu travailles et tu travailles encore, et tu as la richesse ».  Pour le chroniqueur Jérôme Carlos, « C’est tout simplement un défi…. Au-delà d’une traduction, nous avons voulu souligner un symbole, une réappropriation de nos valeurs, une réappropriation de nous-mêmes, de notre pensée par la langue. Car, la langue n’est pas seulement un outil. La langue ne véhicule pas seulement des messages. La langue nous permet de nous exprimer en nous-mêmes, profondément ». Et de poursuivre : « En traduisant notre ouvrage ” La richesse c’est moi, c’est toi et moi” en Fon, nous voulons faire comprendre à nos autorités que l’heure a sonné pour qu’on porte un nouveau regard sur nos langues nationales qui doivent rester dans nos écoles, qui doivent nous permettre d’écrire, qui doivent nous permettre de compter, qui doivent nous permettre de traduire la vie dans toutes ses dimensions, dans toutes ses richesses ». Dans la présentation de l’œuvre, le linguiste Éphrem Houalakouè de l’équipe de traduction, a salué l’humilité des co-auteurs (et de leurs épouses Antoinette Carlos et Praxède Boya) qui ont fait cette option de mettre leurs savoirs et leurs connaissances au profit de la société. «  (…) c’est paradoxal que des gens qui ont un minimum, qui ont une certaine responsabilité, décident de partager leur secret de réussite avec des Béninois à un coût vraiment forfaitaire. Je crois que c’est important. C’est une initiative à encourager. Et à partir de cette cérémonie de lancement, tous ceux qui veulent devenir riches peuvent devenir riches. Mais il ne faut pas rester à la maison. On ne peut pas rester au lit pour devenir riche. Il faut sortir pour aller travailler, pour aller chercher de l’argent », a-t-il sensibilisé. Édité au Bénin chez ”Kairos Seyigbe”, c’est un livre de 98 pages, disponible à Capp Fm au prix de 2500FCfa. Outre la version Fon, les Béninois auront bientôt les versions Yoruba, Dendi et Bariba. « Nous avons décidé de traduire ça en 4 langues. Deux langues au Sud et deux langues au Nord », a fait savoir Thomas Boya. Il faut dire qu’avant les versions française et Fon de l’ouvrage ” La richesse c’est moi, c’est toi et moi”, Jérôme Carlos et Thomas Boya ont coécrit et  mis sur le marché, entre autres, ”Je veux le changement”, ” J’opère mon changement”, ” Je pense positif, ma vie change”, ”La liberté financière”.

Jacques BOCO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite